Eurosport

"Nerveux" puis "injouable" : Docteur Roger, Mister Federer

"Nerveux" puis "injouable" : Docteur Roger, Mister Federer

Le 02/07/2019 à 22:54Mis à jour Le 03/07/2019 à 16:18

WIMBLEDON - En mode diesel, Roger Federer a débuté mardi sa quête d’un neuvième titre dans le Grand Chelem londonien par un set perdu. Une petite surprise qui doit autant aux qualités de son adversaire, Lloyd Harris, qu’à une surprenante nervosité du Suisse. Lequel a fini par tranquillement imposer sa loi.

On peut avoir gagné huit fois Wimbledon, ne plus avoir connu la défaite au premier tour d’un Grand Chelem depuis 2003, être considéré comme le plus grand joueur de l’histoire et connaître une légère fébrilité au moment de retrouver le gazon du All England Club. Roger Federer a entamé sa quête d’un neuvième trophée à Wimbledon par un set perdu, mardi face au méconnu Lloyd Harris. Pas un cador, mais un espoir sud-africain qui a su crânement jouer sa chance pour embêter momentanément le maître des lieux.

Vidéo - "Federer, Djokovic et Nadal favoris ? Oui car ils pèsent plus de 82% de réussite chacun"

03:54

La promenade de santé, attendue, a d’abord laissé place à une surprise. Federer a perdu le premier set à Wim’ pour la première fois depuis 2010 : 6-3 en une demi-heure. Cela arrive, même aux meilleurs, surtout quand l’adversaire joue bien et, plus étonnant, que le favori aguerri n’y est pas. "J’ai été nerveux pendant un set et demi", a confié Federer après coup à la BBC. "J’ai juste lutté car mes jambes ne bougeaient pas et la balle n’allait pas où je le souhaitais. Il frappait fort et les choses allaient vite."

" J'ai juste pris un peu de temps"

Agressif sur retour, Harris a donc empoché la première manche. Malgré la pression liée à l’événement et au pedigree de l’adversaire. "J’ai eu la chair de poule", a fait savoir le 86e joueur mondial après avoir défié et enquiquiné son idole. "J’ai mis quelques secondes à m’imprégner de l’atmosphère, à me rendre compte où j’étais et ce qui était en train de se passer." Ces émotions, potentiellement inhibantes, Harris a su les digérer pour se lâcher : "C’était une bonne opportunité de montrer au monde ce que je sais faire." Le Sud-Africain ne l’a pas gâchée.

Federer n’a pas dit autre chose : "Lloyd a fait un bon match". Une excellente entame surtout, puis l’homme aux 20 titres du Grand Chelem s’est remis à l’endroit. "Avec mon expérience, je suis resté calme. Je sais que j’ai d’autres tours dans mon sac. J’ai juste pris un peu de temps", a estimé Federer, qui a su renfiler son costume de magicien pour faire respecter la logique dans les trois sets suivants, parfaitement maîtrisés par le Suisse : 6-1, 6-2, 6-2.

Harris n’a alors pu que constater les dégats : "Une fois qu’il a commencé à trouver ses zones de frappe, c’est devenu injouable. Quand il joue son meilleur tennis, c’est vraiment le niveau le plus élevé que j’ai jamais ressenti." Voilà ce que ça fait d’affronter Federer dans son jardin.

Vidéo - Federer, 20 ans de Wimbledon, 20 ans de records

02:27
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0