Getty Images

Mi-fulgurant, mi-grotesque, Kyrgios a rendez-vous avec Nadal

Mi-fulgurant, mi-grotesque, Kyrgios a rendez-vous avec Nadal
Par Eurosport

Le 02/07/2019 à 15:41Mis à jour Le 02/07/2019 à 19:47

WIMBLEDON - Nick Kyrgios a alterné le bon et le ridicule mardi avant de s'imposer en cinq manches (7-6, 3-6, 7-6, 0-6, 6-1) face à son compatriote Jordan Thompson. Parfois brillant, parfois grotesque, l'Australien retrouvera Rafael Nadal, vainqueur facile de Yuichi Sugita, au 2e tour. Il devra afficher davantage de constance s'il veut avoir une chance de signer l'exploit...

Nick Kyrgios a fait... du Nick Kyrgios mardi sur le court numéro 3. Avec tout ce que cela implique. Des très hauts, des très bas, des séquences formidables, d'autres à la limite de l'absurde, un set balancé mais, au final, une victoire. En cinq sets et trois heures et demie d'une rencontre que l'on qualifiera de décousue, et c'est un euphémisme, l'Australien a battu son compatriote Jordan Thompson (7-6, 3-6, 7-6, 0-6, 6-1) pour rejoindre le deuxième tour, où il retrouvera Rafael Nadal, beaucoup plus sérieux pour son entrée en lice contre Yuichi Sugita (6-3, 6-1, 6-3).

Kyrgios a sortie toute son improbable panoplie. Des amorties dans tous les sens et parfois en dépit du bon sens, des tweeners, jusqu'au service à la cuillère tenté (mais sans succès) sur... une balle de set, dans la troisième manche. Jordan Thompson a parfois cru devenir fou mais, à voir l'accolade chaleureuse et souriante entre les deux Aussies à la fin de ce drôle de combat, tout va bien entre ces deux-là.

De l'absurde à l'improbable

Mais que Nick Kyrgios se complique la vie... Comme lorsqu'il a laissé son compatriote revenir dans la rencontre alors qu'il comptait un set et un break d'avance. Ou comme dans cette fin de troisième manche totalement hors du temps, où il lui aura fallu huit balles de set avant de conclure, dont six dans un jeu décisif risible, au cours duquel il s'est roulé par terre, a sprinté jusqu'à sa chaise après un point gagné pour récupérer sa serviette, ou encore a tellement raté un coup droit que la balle a rebondi plusieurs fois de son côté du court avant d'atteindre le filet.

L'absurde a alors succédé à l'improbable puisque, après cette fin de set épique, Kyrgios a complètement balancé le quatrième, perdu 6-0 en 18 minutes. Soit. Qui sait, un bon choix, peut-être. Soudain redevenu sérieux, l'ancien numéro un mondial juniors a repris le contrôle de lui-même, et du match. Le dernier acte est allé presque aussi vite que le précédent, mais en sens inverse : 6-1 en 25 minutes pour l'incorrigible.

Nick Kyrgios s'évite un nouveau moment d'embarras avec cette victoire et s'offre un duel avec Rafael Nadal. L'homme face à qui il a signé en 2014, à 19 ans, ce qui reste comme le grand exploit de sa carrière. C'était ici-même, à Wimbledon, en huitièmes de finale. Il n'a pas franchement confirmé depuis, mais c'est le genre de rencontres qu'il affectionne. Il y a de bonnes raisons de penser qu'elle ne manquera pas de sel...

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0