Getty Images

Halep : "Le meilleur match de ma vie"

Halep : "Le meilleur match de ma vie"

Le 13/07/2019 à 20:43Mis à jour Le 13/07/2019 à 22:37

WIMBLEDON - Aux anges après avoir décroché son deuxième titre du Grand Chelem samedi, Simona Halep a confié son émotion à la presse. La Roumaine a expliqué comment elle avait abordé une finale contre Serena Williams et ce que signifiait pour elle une victoire sur gazon, surface qu'elle a mis du temps à apprivoiser.

Qu'est-ce que ça vous fait d'être devenue membre du All England Club ?

Simona Halep : C'est super, je le voulais vraiment. Quand j'ai commencé le tournoi, j'ai dit aux gens dans le vestiaire que mon rêve était de devenir membre. Aujourd'hui, c'est le cas et j'en suis vraiment heureuse.

Comment avez-vous fait pour neutraliser le jeu de Serena après avoir autant perdu contre elle ?

S. H. : Je savais que je devais être agressive, m'engager à 100 % dans chaque balle. Il ne fallait pas que je la laisse revenir dans le match parce qu'elle est si puissante et si forte. Je suis sûre que c'était le meilleur match de ma vie, qui plus est sur gazon contre elle, ce qui n'est jamais facile. Donc je suis vraiment fière de mon jeu aujourd'hui et de tout mon tournoi.

Serena a servi un bon pourcentage de premières balles (68 %), mais vous avez très bien lu son service. Comment vous êtes-vous sentie à la relance ?

S. H. : Je me suis beaucoup entraînée hier (vendredi), je n'ai fait que des retours pendant une demi-heure environ. Je savais que c'était très important. C'était comme si je savais où elle servait. Même si elle servait fort, j'étais capable de relancer. Je me suis concentrée sur ça et mon propre service.

Simona Halep proudly holds the Venus Rosewater dish

Simona Halep proudly holds the Venus Rosewater dishGetty Images

" Serena m'a toujours un peu intimidée"

Après avoir gagné Roland-Garros en 2018, comment avez-vous rebondi pour vous fixer de nouveaux objectifs ?

S. H. : Je me suis plutôt bien débrouillée l'an dernier après mon titre à Roland-Garros (elle a fini la saison numéro 1 mondiale, ndlr), même si j'étais épuisée à la fin de la saison. J'ai pris de bonnes vacances et je me suis dit que 2019 serait une saison cool. Mais ce que je voulais dire, c'est que je voulais être plus "relax" dans la vie de tous les jours, pas en tant que joueuse. Je travaille toujours très dur chaque jour, chaque match et à chaque tournoi. J'ai toujours été très professionnelle. Je suis heureuse de ce que j'ai accompli ces deux dernières semaines. C'est difficile de décrire ce que je ressens après avoir gagné Wimbledon. C'est assez spécial.

Comment avez-vous abordé le match mentalement ?

S. H. : J'ai pensé au match, mais pas du tout à mon adversaire. Serena m'a toujours un peu intimidée. C'est une inspiration et un modèle pour tout le monde. J'ai décidé de me concentrer avant tout sur moi-même et cette finale de Grand Chelem. C'est pour ça que j'ai pu jouer à mon meilleur niveau, et être relâchée, positive et confiante contre elle.

Vous avez commencé le match très fort. Etait-ce délibéré, parce que vous saviez ce qui était arrivé à Serena lors de ses deux précédentes finales de Grand Chelem ?

S. H. : Je savais exactement ce que j'avais à faire pour la mettre en difficulté. Quand elle a du temps, elle joue incroyablement bien. Je l'ai affrontée à de nombreuses reprises, je connaissais le poids de sa balle. Aujourd'hui, j'ai décidé d'être agressive comme à Singapour (sa seule victoire avant ce match contre l'Américaine au Masters en 2014, ndlr) : j'avais ce souvenir dans la tête.

Simona Halep - Wimbledon

Simona Halep - WimbledonGetty Images

" Je ne pensais pas être capable de gagner sur gazon"

Vous avez confié que vous étiez extrêmement nerveuse après le match. Comment avez-vous géré ces émotions ?

S. H. : Le stress était positif, cette fois. J'ai essayé de me concentrer sur le jeu, et dès l'échauffement, j'ai senti que je frappais bien la balle. Cela m'a donné un soupçon de confiance en plus. Je joue toujours bien quand je suis émue. Je n'essaie pas de l'ignorer ou de combattre ces émotions, mais de m'en servir positivement. C'est pour ça que j'ai joué mon meilleur match aujourd'hui.

A quel moment de votre carrière avez-vous cru à vos chances de gagner un jour Wimbledon ?

S. H. : Aujourd'hui ! (Rires.) Je n'y croyais pas, honnêtement. Je n'ai jamais pensé que je serais capable de gagner sur gazon contre toutes ces joueuses qui sont très grandes et servent avec beaucoup de puissance.

Après sa victoire hier en demi-finale, Roger Federer, qui était votre idole, vous a adressé quelques mots d'encouragement.

S. H. : J'ai lu ce qu'il a dit et je l'en remercie. Il est très sympa et ses mots m'ont rendue heureuse. Je crois plus en mes chances si je l'écoute. Parce que si vous l'écoutez, vous obtenez de belles choses.

Vous êtes la première Roumaine à gagner Wimbledon, est-ce que ce tournoi a un statut spécial dans votre pays ?

S. H. : Roland-Garros est plus connu parce que deux joueurs roumains l'ont déjà remporté. Et c'est la terre battue, nous avons grandi sur cette surface. Mais Wimbledon, c'est spécial pour tous les pays. C'est ici que le tennis est né, c'est un tournoi très prestigieux avec toutes ces règles qui le rendent un peu différent et plus spécial. Mais c'était dur de penser pouvoir gagner sur gazon, parce que nous n'avons même pas de court sur cette surface en Roumanie.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0