Quatre ans plus tard, Andy Murray a retrouvé le goût de la victoire au All England Club. Invité par l’organisation, le Britannique, deux fois vainqueur à Wimbledon, avait tiré la tête de série numéro 24, Nikoloz Basilashvili, et il s’en est sorti au forceps, après avoir pourtant mené 5-0 dans le 3e set. Fidèle à sa réputation de batailleur, il a finalement arraché la victoire en 3h32 et 4 manches (6-4, 6-3, 5-7, 6-3). Il retrouvera le Français Rinderknech ou l'Allemand Otte au deuxième tour.
Le film du match
Cela paraissait peut-être trop facile pour lui, habitué à ferrailler dans des matches marathon, où le goût de l’effort est aussi bon que celui de la victoire et Murray a donc joué a se faire peur dans le 3e set, malgré une entame probante. De retour sur son tournoi du Grand Chelem fétiche, après une très longue absence, le vainqueur des éditions 2013 et 2016, dont c’était la première apparition en Majeur cette année et qui n’avait remporté que deux matches sur le circuit ATP jusqu’alors, a surpris.
ATP Metz
Murray rejoint facilement les quarts
HIER À 20:21

Andy Murray après sa victoire sur Nikoloz Basilashvili à Wimbledon le 28 juin 2021

Crédit: Getty Images

Il a montré qu’il se sentait comme chez lui sur ce Centre Court, où le public a fort logiquement hurlé sur chaque point remporté par le double champion olympique. D’emblée, il s'est montré très précis au service (7 de ses 17 aces dans le premier set, où il a remporté 86% de points derrière sa première balle). Malgré une entame sans grand relief, où les deux joueurs ont été au coude à coude, il a été le premier à breaker pour décrocher la première manche devant une foule en délire.
Le scénario de la deuxième manche a été identique, puisque menant 4-3, c’est Murray, toujours pas inquiété derrière son service, qui a pris la mise en jeu de son adversaire, avant de se détacher au score sur un dernier point remporté après un coup sublime, qui a piégé un Basilashvili très maladroit au filet (seulement 19 points sur 32 remportés). Puis le Britannique a breaké une, puis deux, puis trois fois pour mener 5-0, service à suivre, face à un Géorgien qui a semblé perdu dans le 3e acte.

Andy Murray et Nikoloz Basilashvili à l'issue de leur match de 1er tour à Wimbledon 2021

Crédit: Getty Images

58 fautes directes pour Basilashvili

Murray a-t-il été rattrapé par le stess d’une victoire en Grand Chelem, sa première depuis neuf mois et l’US Open 2020 ? Toujours est-il qu’il a connu une terrible baisse de niveau, dans le jeu comme au service. Et que son adversaire a empoché 7 jeux de suite, dont 2 balles de match effacées, pour se relancer totalement. Mais le 28e joueur au classement ATP a été coupé dans son élan, en raison d’une interruption d’une quinzaine de minutes pour dérouler le toit du Centre Court.
Dès lors, il a à nouveau fait preuve de beaucoup de déchet (58 fautes directes au total), breaké d’entrée, revenant dans la foulée avant de concéder à nouveau sa mise en jeu. Un dernier break décisif pour Murray, qui s’est accroché, a manqué une nouvelle occasion de conclure avant de profiter d’une deuxième balle de service du Géorgien pour placer une dernière attaque payante. Murray attend désormais de connaître l'identité de son adversaire au prochain tour, pour tenter de faire de nouveau chavirer les siens.
ATP Metz
Accrocheur comme jamais, Murray enfonce Humbert
21/09/2021 À 19:49
ATP Metz
Murray-Humbert dès le 1er tour : ça va commencer fort à Metz
19/09/2021 À 17:27