C'était encore un combat, mais Rafael Nadal en est sorti une nouvelle fois vainqueur. Après un premier tour accroché contre Francisco Cerundolo, l'Espagnol s'est défait de Ricardas Berankis au terme de 3h02 et quatre sets disputés (6-4, 6-4, 4-6, 6-3). Interrompue par la pluie alors que le Majorquin menait 3-0 dans la quatrième manche, la rencontre n'a pas connu de revirement de situation et voilà la tête de série numéro deux au troisième tour, où l'attend l'Italien Lorenzo Sonego.
Décidément, le double vainqueur de Wimbledon en 2008 et 2010 ne connaît pas de matches faciles dans cette première semaine passé sur le gazon londonien. Sans aucune préparation au préalable sur cette surface, Nadal est parvenue à dompter un Berankis menaçant par intermittence. Obligé de sauver une première balle de break dans son troisième jeu de service, le tenant du titre de Roland Garros et de l'Open d'Australie a fait le dos rond pour mieux piquer son adversaire à 5-4 en sa faveur. Sur sa troisième opportunité, Nadal a pris le service du Lituanien pour mener une manche à rien au bout de 43 minutes (6-4).

La pluie n'a rien changé

ATP Cincinnati
Nadal peut redevenir n°1 mondial, mais... "l’essentiel est de rester en bonne santé"
HIER À 21:27
Et dans le deuxième set ? Exactement la même issue à l'exception près que Berankis a breaké pour mener 3-1... avant de se faire rejoindre est d'être mené 4-3. En 1h36 de jeu, Nadal a mené deux manches à rien (6-4), et le scénario semblait parfaitement se dérouler pour terminer en trois sets gagnants. Oui mais voilà, Berankis n'a pas éliminé Sam Querrey en trois manches au tour précédent pour sortir sans empocher au moins un set. Déjà qualifié au second tour de Wimbledon en 2010, 2015 et 2019, le Balte avait à cœur de sortir avec les honneurs à défaut de réaliser sa meilleure performance à 32 ans dans ce tournoi du Grand Chelem.
Après un break d'entrée de troisième manche, Berankis n'a concédé aucune balle de débreak pour laisser perdurer le suspense après 2h21 de jeu (6-4). Moins concentré à l'entame du quatrième set, le 106ème à l'ATP s'est fait surprendre pour être mené 3-0, et l'arrêt du match par la pluie n'a rien changé. Une heure plus tard, Rafael Nadal a levé les bras au ciel pour croire encore à un 23ème titre en Grand Chelem. Pour Nadal, aucune mission n'est impossible.
Tennis
A 19 ans et dans le Top 5 mondial : Alcaraz encore sur les pas de Nadal
25/07/2022 À 10:10
Laver Cup
Djokovic au rendez-vous, le Big Four sera au complet
22/07/2022 À 08:11