Il a clairement haussé le ton. Après deux premiers tours un peu hésitants au cours desquels il avait lâché deux sets, Rafael Nadal a trouvé son rythme de croisière sur gazon samedi face à Lorenzo Sonego, tête de série 27 du tournoi, au 3e tour de Wimbledon. Sur le Centre Court, le Majorquin a livré une prestation quasiment sans fausse note pour l'emporter en trois manches (6-1, 6-2, 6-4) et un tout petit peu plus de deux heures (2h04 de jeu). En huitième de finale, il sera opposé au Néerlandais Botic van de Zandschulp, tombeur plus tôt dans la journée de Richard Gasquet.
La première semaine qu'il redoute tant traditionnellement est désormais derrière lui. Et Rafael Nadal l'a achevée tambour battant, de quoi lui donner bien des espoirs de poursuivre son rêve de Grand Chelem calendaire. Face à l'adversaire potentiellement le plus dangereux de ce début de quinzaine pour lui, il a appuyé franchement sur l'accélérateur, faisant cavalier seul quasiment du premier au dernier point.
ATP Cincinnati
Nadal, blessure vraiment oubliée ? "Lorsque vous avez une cicatrice, la ligne est très fine…"
IL Y A 17 HEURES

Seul le déploiement du toit a failli perturber Nadal

Quasiment et non pas totalement, car le Majorquin a connu un léger et court moment de flottement en fin de partie. Alors qu'il menait de deux sets et d'un break (6-1, 6-2, 4-2), le match a ainsi été interrompu quelques minutes pour que le toit du Centre Court soit déployé. Nulle averse à l'horizon : il s'agissait d'utiliser l'éclairage articifiel pour terminer ce 3e tour dans de bonnes conditions de visibilité. Mais à la reprise du jeu, Nadal a eu besoin de plus de temps pour s'adapter aux nouvelles conditions et a concédé le break blanc face à un Sonego soudain survolté.
Les encouragements bruyants de l'Italien n'ont d'ailleurs pas été du goût de l'Espagnol, qui est allé lui en toucher deux mots au filet. Une scène rare, qui a peut-être perturbé Sonego. Toujours est-il que ce dernier a perdu à nouveau son service dans la foulée, face à un Nadal plus offensif que jamais qui ne s'est pas fait prier pour sceller l'affaire. Les deux hommes ont d'ailleurs à nouveau échangé leurs vues sur le sujet lors de la poignée de mains.
Cette séquence, aussi surprenante soit-elle, ne doit cependant pas faire oublier la qualité du match de Nadal. Au service, le Majorquin a été notamment très autoritaire. Son agressivité de tous les instants et sa longueur de balle ont étouffé Sonego, qui a encaissé une série de 9 jeux entre 1-1 et 6-1, 4-0. L'Italien, sans solution, a eu du mérite de s'accrocher dans le troisième set pour donner plus de frissons aux spectateurs. Mais qu'on se le dise, l'Espagnol est désormais bel et bien lancé dans cette quinzaine.
ATP Cincinnati
Nadal, pas de panique : "Tu perds, tu passes à autre chose, je connais le chemin"
IL Y A 17 HEURES
ATP Cincinnati
Nadal peut redevenir n°1 mondial, mais... "l’essentiel est de rester en bonne santé"
14/08/2022 À 21:27