Ce n'est certes pas un match qui restera gravé dans le livre d'or personnel de Novak Djokovic. Sans briller outre mesure, le Serbe a écarté lundi le Sud-Coréen Soonwoo Kwon, 81e mondial, en quatre sets (6-3, 3-6, 6-3, 6-4) lundi. Mais ce succès-là lui permet néanmoins d'accomplir une performance unique dans l'histoire du tennis masculin.
Le "Djoker" a en effet décroché sa 80e victoire à Wimbledon. Un cap qu'il avait déjà atteint à l'Open d'Australie (82 matches gagnés), Roland-Garros (85) et l'US Open (81). Paradoxalement, c'est donc à Paris, là où il a le moins souvent soulevé le trophée (deux titres, contre trois à New York, six à Londres et neuf à Melbourne), que Djokovic totalise le plus grand nombre de victoires.
Wimbledon
De Groot : "Je n'avais pas imaginé que le tennis fauteuil changerait autant"
14/07/2022 À 12:35
Surtout, personne n'avait encore atteint cette barre des 80 matches gagnés dans chacun des quatre tournois du Grand Chelem. Si Roger Federer compte plus de 100 victoires à la fois en Australie et à Wimbledon, le Suisse s'est arrêté à 73 à Roland-Garros. Rafael Nadal, lui, est... en-dessous de 80 dans tous les Majeurs, sauf à Roland-Garros, évidemment. Dans l'ère Open, en dehors du Big 3, Jimmy Connors est le seul autre joueur qui affiche un bilan aussi flatteur dans un Grand Chelem. Dans deux, même, en ce qui le concerne (US Open et Wimbledon).

Novak Djokovic.

Crédit: Getty Images

Visons maintenant la 100e !
Résumons-nous : 80 victoires dans un même Majeur ? Federer l'a fait trois fois, Connors deux, Nadal un, et le reste du monde jamais. Pete Sampras à Wimbledon ou à l'US Open ? Non. Malgré ses sept succès au All England Club, Pistol Pete a culminé à 63 succès, et 71 à Flushing Meadows, son record. Pour arriver à 80, il faut non seulement gagner beaucoup, mais aussi très, très longtemps. Il a manqué le second élément à Sampras, retraite à 31 ans. Andre Agassi, lui, a connu trop de hauts et de bas. Son record ? 79 victoires à l'US Open.
Novak Djokovic, lui, a donc complété ce Grand Chelem très officieux. Un témoignage à la fois de la permanence de son extravagante excellence comme de son impressionnante longévité. Il coche absolument toutes les cases. Plus et mieux que n'importe qui. Si "Nole" tient ses comptes historiques ne semblait pourtant pas au courant de ce nouvel accomplissement. Il l'a appris sur le Centre Court, juste après la rencontre, avant de lâcher un : "Visons maintenant la 100e !"
Ce ne sera pas pour cette année, ni même la prochaine. Mais après tout, le voir un jour quatre fois centenaire n'est pas totalement impossible. Rien ne l'est avec lui, même si l'année 2022, avec son forfait forcé en Australie, et peut-être un autre à venir à l'US Open, ne lui simplifie pas la vie.
Wimbledon
McEnroe : Kyrgios "aurait besoin de Sigmund Freud"
12/07/2022 À 16:28
Wimbledon
"Il n'y avait qu'un joueur pour battre Djokovic à Wimbledon : c'était Nadal"
12/07/2022 À 15:45