Un premier tour plus délicat que prévu pour Novak Djokovic, mais l'essentiel est acquis. Grâce à son succès en 2h27 contre le courageux Soon-woo Kwon en quatre manches (6-3, 3-6, 6-3, 6-4), le tenant du titre à Wimbledon s'est qualifié pour le deuxième tour. C'est une quatre-vingtième victoire à Wimbledon pour Djokovic, un record en la matière. Malgré une entrée en lice pas toujours simple pour trouver son rythme de croisière, le Serbe a prouvé qu'il avait plus d'un tour dans son sac pour vaincre sur le gazon londonien. Au prochain tour, la tête de série numéro une sera opposée à Thanasi Kokkinakis ou Kamil Majchrzak.
Comme le veut la tradition à Wimbledon, le tenant du titre du tableau hommes devait ouvrir le bal sur le court central. Devant un public présent pour assister à cette opposition entre tennismen vêtus de blanc, Novak Djokovic a fait patienter les spectateurs avant de produire son meilleur tennis. Finalement, ce n'est que dans la dernière moitié du quatrième set que le Djoker a démontré sa toute puissance : dix-neuf points consécutifs remportés sur son jeu de service ! Avant cela, l'ancien numéro un mondial n'a dominé la rencontre que par intermittence. La faute à Kwon, très valeureux dans l'échange. Le Sud-coréen a été le premier à breaker son adversaire dans le quatrième jeu du match, mais Djokovic a parfaitement réagit pour remporter cinq jeux d'affilée et empocher le premier set en 33 minutes (6-3).
Laver Cup
Djokovic au rendez-vous, le Big Four sera au complet
22/07/2022 À 08:11
Dans la deuxième manche, le 81ème joueur au classement ATP a de nouveau breaké Djokovic dans le quatrième jeu, sans manquer d'enfoncer le clou pour confirmer le break. Et cette fois-ci, Kwon n'a pas craqué pour s'offrir le deuxième set en 39 minutes (6-3). Prêt au combat mais souvent très friable sur son deuxième service (seulement 44% de points gagnés lorsque la première balle ne passait pas), Kwon a tenu la dragée haute à Djokovic jusqu'au huitième jeu de la troisième manche, moment choisi par Djoko pour serrer le jeu, contraindre son adversaire à des fautes directes et réaliser le break.

Novak Djokovic

Crédit: Getty Images

Derrière, sa mise en jeu n'a été qu'une formalité pour mener deux sets à un en 1h50 de bataille (6-3). Dans la quatrième et dernière manche, Kwon a maintenu le suspense pendant quatre jeux avant de multiplier les fautes directes, subir un break et laisser son adversaire prendre le dessus physiquement (6-4). Sans aucune préparation au préalable sur gazon, Djokovic prouve qu'il est un candidat plus que légitime à sa propre succession.
Wimbledon
Sept à la maison : le plus fort, c'était encore Djokovic
10/07/2022 À 16:12
Wimbledon
Kyrgios veut saisir la chance d'une vie face au maître de Wimbledon
09/07/2022 À 22:14