Le tennis tricolore devra encore faire sans son numéro 1 en Grand Chelem. Déjà forfait à Roland-Garros, Gaël Monfils s'est officiellement retiré de Wimbledon (27 juin-10 juillet) jeudi. Privé de compétition depuis près de deux mois - sa dernière apparition remonte au Masters 1000 de Madrid début mai -, le Français a repris l'entraînement il y a quelques jours mais a estimé que sa préparation était trop courte pour s'aligner sur le gazon du All England Club. Le retour sur le circuit est néanmoins proche puisque qu'il a l'intention de faire la tournée sur terre battue de juillet.
"Je me suis remis à l'entraînement cette semaine et je me suis vraiment bien senti. Je vais donc être capable d'augmenter graduellement l'intensité de mes séances à partir de maintenant et passer plus de temps sur le court pour me remettre en forme d'un point de vue physique et tennistique. A cause de ce retour récent et des exigences physiques du tennis sur gazon combinées à celles des matches au meilleur des cinq sets, mon équipe et moi avons pris la décision de ne pas jouer Wimbledon cette année", a ainsi indiqué l'intéressé dans un message publié sur les réseaux sociaux.
Wimbledon
"Je pensais que le train était passé" : Kyrgios surprend tout le monde, même lui
IL Y A UNE HEURE

Une reprise sur terre avant de mettre le cap sur les Etats-Unis

Compte tenu de ce contexte, le retrait de Monfils n'est donc pas une grande surprise. Prendre des risques à ce stade de sa carrière pour le tournoi du Grand Chelem qui lui réussit le moins - son meilleur résultat est un huitième de finale en 2018 - n'avait pas beaucoup de sens. D'autant que le Français pense déjà à la suite et à une reprise sur terre battue en juillet.
"Je vais me préparer pour l'été et je ferai mon retour à la compétition à Hambourg (18-24 juillet prochains, NDLR) et Kitzbühel (25-30 juillet) avant la tournée américaine sur dur", a-t-il conclu. Il n'y a plus qu'à espérer pour lui et le tennis français que ce soit effectivement le point de départ d'une belle seconde partie de saison et que son corps ne le trahisse pas à nouveau. En 2022, Monfils s'était bien lancé avec un titre à Adélaïde puis un quart de finale à l'Open d'Australie, avant de connaître des soucis physiques à répétition.

Monfils : "Depuis Miami, j'ai un peu mal au pied"

Wimbledon
Phénoménal Nadal !
IL Y A 3 HEURES
Wimbledon
Une première demie en Grand Chelem : Kyrgios reste sur son nuage
IL Y A 5 HEURES