AFP

Clijsters sans partage

Clijsters sans partage
Par Eurosport

Le 03/04/2010 à 19:40Mis à jour

Kim Clijsters a remporté son 2e titre à Miami, après celui de 2005, face à une Venus Williams diminuée en finale de Key Biscane (6-2, 6-1). La Belge, 16e mondiale, décroche son 37e trophée WTA en carrière et le 3e depuis son retour à la compétition, après l'US Open 2009 et Brisbane début 2010.

WTA MIAMI - Finale

Kim Clijsters (BEL/N.16) bat Venus Williams (USA/N.3) 6-2, 6-1

Ce n'est sans doute pas la finale la plus difficile à gagner. Mais on se souviendra de la victoire à Miami de Kim Clijsters qui ne manquera pas de marquer les esprits. Déjà par le score, peu flatteur pour Venus Williams, qui habite à Palm Springs, non loin de Key Biscane. Ensuite pour la série de l'Américaine stoppée net par la Belge. Venus, qui avait remporté ses trois premières finales floridiennes en 1998, 1999 et 2001, restait sur 15 victoires de suite sur le circuit WTA, depuis ses deux titres glanés à Dubaï et Acapulco. Seule Na Li l'avait battue en quart de finale de l'Open d'Australie cette saison. Après un tel enchaînement, le physique de Venus lui a intimement fait défaut ce samedi en finale.

Car s'il est vrai que le score est peu flatteur pour la N.5 mondiale, il reflète davantage le calvaire qu'a vécu l'Américaine, plus qu'une outrageuse domination de la Belge. Chez elle, face à son public, Venus ne pouvait pas abandonner. Difficile de savoir si celui lui a traversé l'esprit, toujours est-il que, malgré un bandage sur chaque jambe (cuisse droite et genou gauche), Venus a joué au moins une heure sur le court central pour tenter l'impossible. Impossible car, en face, cette Kim Clijsters sérieuse et appliquée lui a fait peu de cadeaux, à l'image de ses 12 fautes directes pour 8 coups gagnants seulement. Finalement, le même nombre que Venus Williams... auteur toutefois de 17 fautes directes de plus !

Venus: "Je n'ai pas pu donner plus"

Avant les échanges, le pire pour l'Américaine est venu de ses mises en jeu. Avec 18% de réussite derrière sa seconde balle lors du premier set (32% sur l'ensemble du match), Venus n'a inscrit que 29 des 84 points inscrits dans cette finale. Les 20% de réussite derrière ses premières balles dans le second set ont terminé de tuer tout suspense. "J'étais ma pire ennemie aujourd'hui, regrettait Venus en fin de rencontre. C'est dommage que je n'aie pas pu donner plus, j'ai bien essayé de réagir mais j'en étais incapable, je ne pouvais pas. Cela arrive à tout le monde (d'avoir un jour sans). C'est arrivé à Kim à l'Open d'Australie, donc elle sait ce que c'est. Je n'étais pas dans un bon jour, c'est le sport."

Le match était même plié après 20 minutes de jeu lorsque Clijsters prenait deux fois de suite le service de son adversaire qui n'était décidément pas dans un bon jour. "Venus est une superbe athlète, une des meilleures joueuses de l'histoire du tennis féminin, je savais qu'il fallait que je sois à mon meilleur niveau, a déclaré Clijsters, contente d'être restée sur la lancée de sa bonne demi-finale contre Justine Henin. C'était donc là que le titre s'était joué.

0
0