Getty Images

C'est la surprise Barty !

C'est la surprise Barty !

Le 30/03/2019 à 20:00Mis à jour Le 30/03/2019 à 21:58

WTA MIAMI - Ashleigh Barty tient son premier grand titre. L'Australienne, 11e mondiale, a remporté samedi le tournoi de Miami, l'un des quatre plus importants du circuit féminin (Premier Mandatory) après ceux du Grand Chelem, en venant à bout de Karolina Pliskova en finale (7-6 (1), 6-3). Barty boucle ainsi sa semaine en beauté après avoir épinglé Kiki Bertens et Petra Kvitova sur sa route.

Ashleigh Barty a bouclé avec la manière son aventure floridienne. L’Australienne a décroché à 22 ans samedi le plus grand titre de sa carrière à Miami en dominant en finale la Tchèque Karolina Pliskova, 7e joueuse mondiale, en deux sets (7-6, 6-3) et 1h39 de jeu. Il s’agit de son quatrième trophée sur le circuit WTA, un succès doublement marquant pour elle puisqu’il lui permettra aussi lundi d’intégrer le club fermé des dix meilleures joueuses du monde, à la 9e place. Pliskova, elle, grimpera au 4e rang malgré sa défaite.

De bout en bout, la tournée américaine aura réservé son lot de surprises. Après la surprenante et enthousiasmante Canadienne Bianca Andreescu à Indian Wells, c’est l’Australienne Ashleigh Barty qui a tiré son épingle du jeu à Miami, raflant par la même occasion un Premier Mandatory, une grande première (sans jeu de mots) pour elle aussi. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la joueuse de 22 ans a mérité son succès, d’abord par son parcours puisqu’elle a notamment sorti deux membres du top 10 Kiki Bertens et Petra Kvitova, ensuite par la qualité et la variété du jeu proposé en finale.

Fébrile pour commencer...

Vraisemblablement un peu prise par l’enjeu en début de match, Barty a concédé le premier break (1-3). Mais l’Australienne ne s’est pas affolée, bien au contraire. Méthodiquement, elle s’est employée à déplacer latéralement son adversaire pour remporter la grande majorité des échanges longs. Son slice de revers a aussi fait merveille et a mis en relief les faiblesses de Pliskova qui a eu du mal à fléchir ses longues jambes pour réaccélérer la balle.

Après une belle empoignade dans le premier set, Barty a logiquement survolé le jeu décisif 7 points à 1, réalisant un premier mini-break qui s’est avéré fondamental en masquant une amortie de revers exquise après une série de slices croisés. Et l’Australienne a enfoncé le clou dans la foulée : après un jeu très disputé de 12 minutes, elle a réussi le break d’entrée de seconde manche à sa cinquième occasion. Très marquée physiquement, Pliskova ne s’en est jamais relevée.

... Barty a fini en trombe

Totalement dominatrice par la suite, Barty s’est baladée sur ses jeux de service, envoyant pas moins de 15 aces. Elle a su systématiquement contrer la puissance adverse, mettant au supplice Pliskova par ses coups droits courts croisés et ses variations bien senties en revers (41 coups gagnants pour 22 fautes directes sur l'ensemble du match).

Malgré les conseils avisés de sa coach Conchita Martinez, la Tchèque n’avait pas les ressources physiques et tactiques pour répondre à la partition jouée par l’Australienne. Comme un symbole, c’est sur son service, l’une de ses armes favorites, que Pliskova s’est finalement inclinée. Pour le 14e tournoi WTA de l'année, Barty est la 14e joueuse différente couronnée et, comme Andreescu à Indian Wells, elle peut être fière : elle a donné une superbe image du tennis féminin dans l’écrin gigantesque (et malheureusement clairsemé) du Hard Rock Stadium.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0