Et revoilà Naomi Osaka. La Japonaise a conquis son deuxième titre consécutif sur le circuit WTA, le cinquième de sa carrière, en renversant la numéro 1 mondiale Ashleigh Barty (3-6, 6-3, 6-2) dimanche à Pékin. Elle termine ainsi en beauté un tournoi au cours duquel elle a aussi mis fin à la série impressionnante de victoires de Bianca Andreescu en demi-finale. Grâce à cette 10e victoire consécutive, elle gagnera aussi une place au classement lundi et s’installera sur la troisième marche du podium mondial.

Elle n’est peut-être plus officiellement la reine du circuit, mais elle a retrouvé le niveau pour prétendre à nouveau au trône. Déjà sacrée chez elle au Japon voici deux semaines, Naomi Osaka a enchaîné et impressionné dans la capitale chinoise. Comme face à Bianca Andreescu la veille, elle a trouvé les ressources pour sortir victorieuse d’un match mal engagé, et avec la manière. De quoi lui permettre d’aborder le Masters à Shenzhen (27 octobre - 3 novembre) dans les meilleures conditions.

US Open
Osaka redevient reine
12/09/2020 À 22:11

De la tension à la démonstration

Mais cette finale n’a pas été de tout repos pour la Japonaise. Après avoir laissé filer les premières occasions de break en début de match, elle a peu à peu laissé la frustration et la tension la gagner et a concédé son service à 3-2 contre elle, commettant pas moins de trois doubles fautes dans le même jeu. Gênée par le slice adverse, elle est partie trop souvent à la faute - 14 dans la manche inaugurale - et a logiquement permis à son adversaire virer en tête.

Osaka a aussi inquiété par son attitude sur le court dans ce premier set. Se tenant l’épaule droite et perdant de la vitesse au service, elle a fait craindre une éventuelle blessure. Mais les mots rassurants de son père avant le début du deuxième acte ont eu l’effet escompté. Beaucoup plus agressive sur les secondes balles adverses, elle a fait reculer Barty grâce à sa puissance et à sa longueur de balle pour remettre les compteurs à zéro sur le même score (3-6, 6-3).

Lancée, Osaka n’a plus lâché sa proie. Imperturbable et bluffante mentalement, comme lors de sa victoire à Melbourne en début de saison, elle a méthodiquement pris le dessus en fond de court lors d’une manche décisive à sens unique. Son revers long de ligne s’est avéré particulièrement efficace dans cette perspective. La Japonaise s’est même (un peu) lâchée lors de la remise des trophées, signe que tout fonctionne à nouveau dans son tennis et dans sa tête. Si elle parvient à conserver ce niveau de jeu, la saison 2020 pourrait bien réserver quelques duels légendaires sur le circuit WTA.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1259x1003:1261x1001)/origin-imgresizer.eurosport.com/2019/10/06/2691109.jpg
US Open
Cette fois, la lutte finale aura bien lieu et elle promet
12/09/2020 À 19:39
US Open
Deux ans après, Osaka retrouve la finale
11/09/2020 À 04:08