Getty Images

Pliskova a déroulé face à Konta

Pliskova a déroulé face à Konta

Le 19/05/2019 à 14:59Mis à jour Le 19/05/2019 à 15:20

WTA ROME - Karolina Pliskova a remporté le tournoi Premier italien dimanche en dominant la Britannique Johanna Konta, 6-3, 6-4. Elle grimpera par la même occasion à la deuxième place mondiale la semaine prochaine, derrière Naomi Osaka.

Karolina Pliskova est la nouvelle reine de Rome. La Tchèque a glané dimanche son deuxième titre de la saison, le 13e de sa carrière, contre la Britannique Johanna Konta, 42e joueuse mondiale, en deux sets maîtrisés (6-3, 6-4) et 1h25 de jeu. Grâce à ce succès de prestige, elle sera la nouvelle dauphine de Naomi Osaka lundi au classement mondial et aura donc le statut de tête de série numéro 2 à Roland-Garros.

Toujours placée, rarement gagnante. C’est un peu la réputation que traîne Karolina Pliskova derrière elle. Mais à Rome, la Tchèque a eu le dernier mot et a toujours semblé en contrôle lors de cette finale. Elle a su imposer sa puissance à une Johanna Konta, moins inspirée que la veille en demi-finale face à Kiki Bertens, et sans doute un peu plus tendue par l’occasion. Demi-finaliste à l’Open d’Australie et finaliste à Miami plus tôt dans la saison, elle semble armée pour le deuxième Grand Chelem de l’année.

Pliskova, un service remarquable

D’emblée, Pliskova a montré à son adversaire qu’elle n’était pas là pour plaisanter. Elle a remarquablement servi (86 % de premières balles dans le 1er set et 74 % sur l’ensemble du match), ce qui lui a permis de se mettre à l’abri de la qualité de la relance de Konta. Elle a surtout fait le break d’entrée, profitant de la nervosité et des fautes de la Britannique. Après avoir manqué une première occasion de conclure la manche sur le service adverse à 5-2, elle a converti sa deuxième balle de set sur son engagement pour virer en tête (6-3).

Karolina Pliskova - Rome 2019

Dans cette finale, Konta n’a jamais pu réellement se libérer, mais elle peut avoir un regret : celui de ne pas avoir débreaké Pliskova sur un coup droit facile qui a accroché la bande du filet à 5-3 contre elle dans ce premier set. Le doute aurait pu alors s’emparer de la Tchèque, mais il n’en a rien été. Dans le second acte, la 42e joueuse mondiale a tenu le choc jusqu’à 3 jeux partout, avant de céder à nouveau son service à l’issue d’un échange conclu d’une volée liftée de coup droit imparable par son adversaire.

Pliskova a tenu cet avantage décisif pour s’offrir le trophée sur sa troisième balle de match. Emue au moment de célébrer sa victoire, elle a évacué rapidement son discours de championne. A sept jours du début de Roland-Garros, la nouvelle numéro 2 mondiale fait clairement partie des (nombreuses) prétendantes à la succession de Simona Halep, qui a d’ailleurs aussi la ferme intention de conserver son bien. Et qui sait, Johanna Konta pourrait bien aussi se mêler à la lutte, elle qui y sera tête de série et qui s’est découvert cette saison des qualités de terrienne.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0