L'équipe de France est restée une semaine sans sélectionneur. Après la démission de Bernardinho, pour raisons personnelles, huit mois seulement après sa prise de fonction, la fédération française a opté pour Andrea Giani afin de mener les champions olympiques en titre vers les JO de Paris dans deux ans. "Sélectionneur de l'Allemagne depuis 2017, il entraînera désormais la France avec effet immédiat", informe la fédération allemande sur son compte Twitter.
"Après avoir été l’un des meilleurs joueurs du monde, c’est aujourd’hui l’un des tout meilleurs entraîneurs, nous nous étions d’ailleurs déjà intéressés à son profil lorsque nous cherchions un successeur à Laurent Tillie, a rappelé le président Eric Tanguy, sur le site de la fédération française de volley. Andrea Giani a l’habitude depuis qu’il s’est lancé dans la carrière d’entraîneur de coacher les plus grands joueurs, nous sommes très satisfaits qu’il ait accepté de relever le défi."
Ligue A
Tours écarte Narbonne et rejoint Montpellier en finale
30/04/2022 À 20:06
"C'est pour moi une réelle satisfaction d'être le nouvel entraîneur de cette équipe de top niveau mondial, championne olympique en titre, qui a le potentiel de gagner toutes les compétitions auxquelles elle participe", a souligné le nouveau sélectionneur, dont le premier rassemblement est prévu courant mai pour la Ligue des nations programmée en juin et en juillet. Cette VNL (Volleyball Nations League) doit servir de préparation grandeur nature pour le Mondial (26 août-11 septembre), seule compétition qui n'a pas encore réussi à la bande à Ngapeth, championne d'Europe en 2015 et championne olympique en 2021.

Il coache Ngapeth à Modène

Ancien central de la Nazionale, Andrea Giani a fait partie de la grande équipe d'Italie des années 1990 et du début des années 2000, remportant une multitude de médailles internationales : l'argent aux JO en 1996 et 2004 - battu en finale à Athènes par le Brésil de Bernardinho -, le titre européen en 1993, 1995, 1999 et 2003, et le titre mondial en 1990, 1994 et 1998. On peut ajouter à ce palmarès sept sacres en Ligue mondiale entre 1991 et 2000, et deux Ligues des champions, en club avec Modène.
Mais l'Italien de 51 ans a également brillé dans le costume d'entraîneur. Sélectionneur de la Slovénie, il a porté la jeune nation en finale de l'Euro en 2015, perdue contre... la France, puis a replacé l'Allemagne en finale de l'Euro en 2017, perdue contre la Russie.
En club, Andrea Giani dirige actuellement Modène où évolue la star du volley français Earvin Ngapeth depuis cette saison. "Il y a en France un vivier important de joueurs de très haut niveau, qui n'évoluent que dans des gros clubs, ce qui me permettra de manager le collectif de manière opportune en fonction des compétitions", a-t-il expliqué.
Il aura un Mondial cet été et un Euro l'été prochain, plus trois Ligues des nations (2022, 2023 et 2024) pour emmener l'équipe de France jusqu'aux Jeux de Paris en 2024, avec l'objectif de doubler l'or olympique, exploit que seuls les Soviétiques (1964-1968) et les Américains (1984-1988) sont parvenus à réaliser.
Ligue A
Trente ans après, Montpellier de retour en finale de la Ligue A
27/04/2022 À 22:17
Volleyball
Bernardinho explique les raisons de son départ : "Je suis vraiment triste"
05/04/2022 À 08:44