Getty Images

Les Bleus privés de bronze

Les Bleus privés de bronze

Le 28/09/2019 à 19:34Mis à jour Le 28/09/2019 à 20:41

CHAMPIONNAT D'EUROPE - Sévèrement battue par la Pologne, l'équipe de France ne décrochera pas de médaille de bronze. Moins de vingt-quatre heures après leur défaite concédée face à la Serbie en demie, les Tricolores ont été surclassés par les doubles champions du monde polonais (3-0), samedi à Bercy.

Les Bleus repartent les mains vides. Après la cruelle déception vécue vendredi avec l'élimination en demi-finale par la Serbie, les joueurs de Laurent Tillie ont été surclassés en trois sets par les Polonais dans le match pour la troisième place (24-26, 22-25, 21-25). Visiblement émoussés aussi bien physiquement que mentalement par leurs efforts de la veille, ils laissent les doubles champions du monde en titre rafler la médaille de bronze dans cet Euro à domicile.

Suivant les consignes de leur sélectionneur, les Français ont tenté de se remobiliser et pris cette ultime rencontre par le bon bout pour mener rapidement 9-4. Les Polonais de Vital Heynen sont toutefois entrés dans leur match après un temps mort et ont commencé à faire parler leur puissance en attaque grâce à Wilfredo Leon et Michal Kubiak. Dans le sillage d'Earvin Ngapeth (18 points), l'équipe de France s'est accrochée avant de céder le premier set (24-26).

Un engouement populaire mal récompensé

Malgré les efforts de Trévor Clevenot et les bons blocs de Stephen Boyer, la France n'a jamais réussi à inverser la tendance et les Polonais, qui comptaient un jour de récupération supplémentaire, ont confirmé leur domination dans la deuxième manche (22-25). Laurent Tillie a ensuite tenté d'injecter de la frâicheur en faisant confiance à ses remplaçants. Jean Patry a ainsi pu montrer ses qualités même si cela n'a pas suffi aux Bleus pour éviter une nouvelle défaite en trois sets (21-25) comme celle subie en Pologne au mois d'août lors du Tournoi de Qualification Olympique (25-21, 25-19, 25-20).

Superbement lancée, la belle aventure à domicile des Français se termine sans médaille mais elle aura permis faire vibrer leurs supporters. Elle devra aussi leur servir d'enseignement pour négocier avec davantage de réussite et de maîtrise le dernier TQO qui aura lieu à Berlin en janvier prochain et où un seul billet pour Tokyo sera délivré au vainqueur.

0
0