Getty Images

Vainqueurs du Canada, les Bleus poursuivent leur route... mais elle sera semée d'embûches

Les Bleus poursuivent leur route... tant bien que mal
Par Eurosport

Le 18/09/2018 à 22:04Mis à jour Le 19/09/2018 à 11:51

MONDIAL 2018 - L'équipe de France n'avait pas le droit à l'erreur, mardi soir, face au Canada pour rester en vie. Elle a rempli son contrat en s'imposant en quatre manches (25-22, 25-21, 22-25, 25-17) pour sa dernière rencontre du premier tour. Mais elle va maintenant devoir se frotter à des cadors dans une deuxième phase qui s'annonce très délicate.

Les volleyeurs français ont maintenu l'espoir au Mondial en battant le Canada 3 à 1 (25-22, 25-21, 22-25, 25-17), mardi à Roussé (Bulgarie) dans leur dernier match du premier tour. Les Bleus vont désormais se rendre dans une autre ville bulgare, Varna, pour disputer trois rencontres dans une deuxième phase de poule, à partir de vendredi, qui s'annonce relevée.

Il faudra croiser le fer avec la Pologne, championne du monde en titre et jusqu'ici invaincue, la Serbie, qui compte quatre victoire pour une seule défaite, et l'Argentine. La France devra gagner au moins deux matches, voire réussir un sans-faute pour participer à la course aux médailles à Turin.

Les joueurs de Laurent Tillie ont réagi après la terrible défaite contre les Pays-Bas dimanche. Menant 2 sets à 0, ils avaient cédé au tie-break, grillant leur joker dans ce tournoi avec un deuxième revers après celui face au Brésil. Cette réaction mentale est la grosse satisfaction de la soirée.

Ngapeth monte en puissance, Le Roux bientôt bon pour le service

Une autre est la montée en puissance d'Earvin Ngapeth. Blessé aux abdominaux pendant une semaine à la fin de la préparation, il est en train de revenir à son meilleur niveau, en attaque comme en défense. C'est grâce à une série de ses services que les Français ont enlevé le premier set après avoir été longtemps menés. Laurent Tillie devrait récupérer pour les prochains matches Kévin Le Roux et sa qualité de service. Le central, touché à une cuisse, a repris l'entraînement.

Les Français ont perdu le troisième set à cause de quelques fautes directes, un peu comme au premier tour, mais dans l'ensemble ils ont été nettement supérieurs dans tous les domaines, à l'image de Thibault Rossard, très bon au service, et du jeune pointu Jean Patry, entré en cours de match.

"C'est une bonne victoire parce que nous étions très déçus de notre match contre les Pays-Bas. Nous avons mieux joué mais ça peut être mieux. On a raté des balles faciles et des contre-attaques. Au prochain tour, ce sera forcément de très grosses équipes", a déclaré le passeur Benjamin Toniutti à l'issue de la rencontre. Et les Bleus devront sortir le grand jeu pour rester dans la course dans ce Mondial.

(Avec AFP)

0
0