Insatiable Nino Schurter : à 35 ans, le Suisse s'est offert une neuvième médaille d'or mondiale en cross-country VTT, à Val di Sole en Italie, où le Français Victor Koretzky a décroché le bronze, sa première médaille internationale en individuel.

Un duel 100% Suisse pour la victoire

En l'absence du champion olympique de VTT, le Britannique Thomas Pidcock, en lice sur la Vuelta, et du Néerlandais Mathieu van der Poel, blessé au dos, la course masculine a donné lieu à un duel entre Nino Schurter et son cadet et compatriote, Mathias Flückiger, 32 ans. Cinquième aux Jeux olympiques de Tokyo où il avait lutté pour la troisième place, Victor Koretzky, 27 ans, s'est cette fois glissé sur le podium derrière le duo hélvétique.
VTT
L'UCI et Warner Bros. Discovery s'associent pour ouvrir la nouvelle ère de la Coupe du monde de VTT
10/06/2022 À 09:00
Sur le parcours du Trentin, où la pluie ne s'est finalement pas invitée, les deux Suisses, ont pris les commandes de la course dès le premier tour pour ne plus les lâcher. Flückiger a tenté en vain de semer son aîné dans le dernier des six tours, mais c'est Schurter qui a porté l'attaque fatale à 200 mètres de la ligne et a devancé son compatriote au sprint.
Quelques semaines après une quatrième place frustrante aux JO, Schurter se console de la plus belle des manières avec un neuvième titre mondial, deux ans après le dernier. "C'est incroyable. J'ai senti que Mathias était plus fort. On était ensemble, c'était vraiment bien. J'ai tenté ma chance en accélérant à la fin. Je suis vraiment heureux de pouvoir m'imposer une neuvième fois dans ces Championnats du monde", a réagi le champion olympique 2016, très ému, au micro d'Eurosport.
Flückiger doit lui encore se contenter de l'argent, comme aux Mondiaux de 2019 et 2020 et aux Jeux olympiques de Tokyo. Côté tricolore, après la désillusion des Jeux olympiques en juillet, on attendait les réactions de Pauline Ferrand-Prévot et Jordan Sarrou, sacrés aux Mondiaux l'an passé. Mais comme à Tokyo, les deux favoris français sont passés à côté de leur course.

Koretzky, seule satisfaction française de la journée

Après un départ canon, Pauline Ferrand-Prévot (10e aux Jeux) a craqué et n'a pris que la sixième place de la course féminine, remportée par la Britannique Evie Richards (24 ans) devant la Néerlandaise Anne Terpstra et la Suissesse Sina Frei. De son côté, Jordan Sarrou (9e à Tokyo) n'a jamais été dans le coup pour décrocher un nouveau titre et a fini à la 26e place de sa course.
Vainqueur de la manche d'ouverture de la Coupe du monde à Albstadt (Allemagne) en mai, Victor Koretzky a finalement été la grande satisfaction de la journée. Longtemps à la lutte pour la troisième place, il a profité d'un problème mécanique du Tchèque Ondrej Cink pour se hisser définitivement sur le podium.
Champion du monde juniors en 2011, le Français avait été sacré par équipes aux Mondiaux de 2011, 2015 et 2016 et s'offre ainsi sa première médaille en individuel dans un championnat du monde élite.
VTT
Epoustoufflant : Semenuk dompte les pentes vertigineuses du Red Bull Rampage
18/10/2021 À 11:00
VTT
Mondiaux : la Britannique Richards sacrée, Ferrand-Prévot seulement 6e
28/08/2021 À 14:49