Sur la route du Rallye d'Argentine

Sur la route du Rallye d'Argentine
Par Eurosport

Le 14/07/2005 à 14:30Mis à jour

Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Rallye d'Argentine, la 9e manche du Mondial WRC disputée de vendredi à dimanche, autour de Villa Carlos Paz. Pêle-mêle : les avis de Fréquelin, Gardemeister et Nicolas, les enjeux pour les mécaniques et les hommes,

STAT

Depuis 1996, c'est un champion du monde qui remporte le Rallye d'Argentine.

ILS ONT DIT

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "J'attends de lui (François Duval)qu'il fasse ce qu'a magnifiquement réussi Carlos Sainz. Ni plus, ni moins..."

Jean-Pierre Nicolas (Peugeot Sport, directeur) : "Marcus Gronholm accomplit une saison exemplaire, tout en conservant une motivation impressionnante malgré les difficultés du moment. En revanche, Markko Martin a du mal, ces derniers temps, à se placer en situation de marquer des points dans le haut du tableau. Peut-être parce que la concurrence est devenue plus fiable, mais pas seulement. Il est vrai que le comportement de la 307WRC ne correspond pas complètement à son style de pilotage et qu'il ne le vit pas très bien. Même si ce n'est pas facile, nous essayons de corriger le tir, mais Markko, de son côté, doit également faire de gros efforts de motivation, pour évoluer au niveau de performance qu'on lui connaît et qu'on est en droit d'attendre de lui."

L'EPREUVE EN BREF

Pneumatiques : 55 pneus par pilote, dont 35 pourront être utilisés en course. Comme en Suède et en Sardaigne, un seul dessin de bande de roulement est autorisé. Les pneus ont été choisis le 7 juin.

Les moteurs sont neufs pour tous les concurrents. Ils devront disputer ensuite le Rallye de Grande-Bretagne.

ETAPE 1 Villa C.P. / Villa C.P. (162,34 km), jeudi : 2 ES (super spéciales), vendredi : 8 ES
ETAPE 2 Villa C.P. / Villa C.P. (114,35 km), samedi : 7 ES
ETAPE 3 Villa C.P. / Villa C.P. (64,13 km), dimanche : 5 ES (dont 2 super spéciales pour finir)

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

L'épreuve mêle des spéciales de pilotage pur, sur des pistes tortueuses à très rapides, dans les magnifiques paysages en altitude de la Sierra de Cordoba. Les pierres particulièrement peu indulgentes seront un test impitoyable pour les pneus et les suspensions. La marque de fabrique du rallye, c'est aussi les nombreux pièges que constituent les nombreux sauts et passages de gués à haute vitesse.

Cette année, six de ces tracés sont identiques à ceux de 2004, cinq autres sont légèrement raccourcis par la fin, le dernier est à peine raccourci par le départ.

LES CINQ DERNIERS VAINQUEURS

2000 Burns (Subaru Impreza), 2001 McRae (Ford Focus), 2002 Sainz (Ford Focus), 2003 Grönholm (Peugeot 206), 2004 Sainz (Citroen Xsara)

LE TOP 5 DU MONDIAL PILOTES 2005

LE TOP 5 DU MONDIAL CONSTRUCTEURS 2005

1-Citroën 84 pts, 2-Peugeot 79 pts, 3-Ford 57 pts, 4-Subaru 47 pts, 5-Mitsubishi 37 pts

0
0