Rendez-vous en Finlande

Rendez-vous en Finlande
Par AFP

Le 18/07/2005 à 13:30Mis à jour

Vainqueur de son sixième rallye de suite - un record - et de son septième de la saison - un autre record - en Argentine, Sébastien Loeb (Citroën) pense déjà à la prochaine course, en Finlande. Le Français aimerait poursuivre la série sur le terrain de jeu

Les spectateurs, des dizaines de milliers, massés dimanche matin sur les routes du rallye automobile d'Argentine, avaient tous conscience de vivre un moment historique en voyant passer la Citroën Xsara de Sébastien Loeb. Tous savaient que le Français accomplissait un exploit, écrivait une page d'histoire en filant vers sa sixième victoire consécutive, la septième de la saison.

"Seb, le favori"

La Finlande est en effet un objectif que l'Alsacien aimerait bien atteindre cette année. Avec la Corse. Le champion du monde sait toutefois que la partie sera rude. Que Marcus Gronholm (Peugeot 307), vainqueur l'an passé chez lui, y sera redoutable. La performance du Finlandais en Argentine (2e) ne fait que renforcer les craintes de Loeb. "Jusqu'à présent, je ne me suis jamais battu devant en Finlande, mais plutôt pour des 4e places, analysait ce dernier. C'est là où, l'an passé, j'étais le plus mal... avec la Nouvelle-Zélande". Une épreuve où, justement, Loeb a entamé sa formidable série de six victoires consécutives début avril.

Mise en garde

S'il veut poursuivre sa série et s'imposer au pays des "Flying Finn", Loeb n'en dérogera pas pour autant à sa ligne de conduite. "J'aborderai la Finlande comme tous les rallyes, comme en Argentine, expliquait-il. Je pars à mon rythme, j'attaque et puis je vois où en est Gronholm. Tant que je suis à la lutte, j'essaie. Si j'estime qu'il faut se lancer dans une tâche impossible, je laisserai filer. Il faudra aussi se méfier de Solberg".

"Des tas de choses peuvent nous arriver, prévenait Fréquelin. C'est tellement difficile de réunir tous les ingrédients pour gagner une course. Il y a la complexité d'une voiture, les aléas, le choix de pneus ou... un taureau au milieu de la route. Nous sommes dans une bonne passe mais il suffit d'un grain de sable. Nous avons connu un moment difficile en Suède et au Mexique. Cela peut très bien recommencer."

0
0