Citroën, chronique d'un retour annoncé

Citroën, chronique d'un retour annoncé
Par AFP

Le 27/10/2005 à 20:27Mis à jour

Après une intense campagne de sensibilisation sur la réduction des coûts, Citroën Sport a obtenu les garanties indispensables de la FIA pour retrouver sa place en WRC en 2007, avec une nouvelle C4. Mais ce retour passera par de nouvelles suppressions de p

[26/10/05] - Guy Fréquelin, directeur de Citroën Sport, l'a confirmé mercredi soir à Portaventura : Citroën sera bien de retour en 2007 en Championnat du monde des rallyes avec Sébastien Loeb au volant de la C4. En attendant, le double champion du monde courra la saison prochaine au volant d'une Xsara privée, d'une structure... à désigner. "Rien n'est encore décidé en ce qui concerne la structure privée qui fera courir Seb l'an prochain. A mon avis, il n'y aura pas de décision avant la semaine prochaine, indiquait Fréquelin. Il y a encore pas mal de points à affiner, des détails à voir avec les écuries qui sont candidates".

"Position claire"

Il n'aura pas fallu longtemps au patron des activités sportives de la marque au double chevron pour, dans la foulée du feu vert du Conseil mondial de la FIA, annoncer une bonne nouvelle qui semblait ne plus faire de doute dès lors que les autorités avaient entériné les propositions de la commission WRC visant à réduire les cots de la discipline.

Plus que du soulagement, le patron de Citroën Sport voyait dans cette décision la victoire du bon sens. "L'intérêt de Citroën était de rester dans le WRC. C'est plus une victoire du bon sens : tout le monde voulait une réduction des coûts. La FIA était d'ailleurs demandeur. Toutes les équipes ont beaucoup travaillé, ainsi que la FIA et Jacques Régis", se félicitait Guy Fréquelin.

"Depuis plus de six mois"

Une réduction qui va amener Citroën Sport à "maigrir". "La réduction des coûts nous oblige à réduire les effectifs. Il y en a eu en 2005 (25 suppressions de poste) et il y en aura encore 2006 (51). On sera aux alentours de 175 au lieu de 250 , analysait le boss. J'ai d'ailleurs fait une réunion une semaine avant la Corse pour l'annoncer. Il y aura des personnes qui seront mutées dans le groupe".

Le rallye était bien le dossier prioritaire après la décision de M. Folz, président de PSA, il y a un an, de mettre un terme aux activités de Peugeot et Citroën dans la discipline à la fin de cette saison. Depuis plus de six mois Guy Fréquelin ne pensait qu'à ça. "Au début on avait évoqué d'autres dossiers. A partir du moment o on a commencé à travailler sur la réduction des coûts en WRC j'ai écarté les autres hypothèses en ne travaillant que sur ce seul dossier rallye dans le cadre budgétaire imposé".

Mercredi soir, Guy Fréquelin pouvait sourire. La grande aventure Citroën avec Sébastien Loeb allait se poursuivre. "Nous n'avons pas eu encore l'occasion d'en discuter car Seb était en voiture, en reconnaissances quand je lui ai annoncé la nouvelle" , confiait le boss.

0
0