Duval et Märtin alliés de Loeb

Duval et Märtin alliés de Loeb
Par AFP

Le 16/10/2004 à 04:45Mis à jour

L'irrésistible chevauchée des Ford de Duval et Märtin, vendredi, en Corse, ne peut que conforter la stature mondiale de Loeb (Citroën). Solberg (Subaru), le dernier à lui contester le titre, est dans une situation presque impossible.

Petter Solberg (Subaru Impreza) ? Le champion norvégien pointe seulement à la septième place à plus de deux minutes de Duval, à une minute et quarante-deux secondes de Loeb. L'idéal pour le Français. "Il ne doit pas être super bien. Cela nous permet de prendre de l'avance , constate Loeb. Pour l'instant, tout s'est bien passé pour moi. Cela a été une très bonne journée".

Le Norvégien garde le sourire. Même s'il ne croit plus à la possibilité de prolonger le suspense dans son duel avec Loeb dans la course au titre. "Nous savions en arrivant ici que ce serait difficile", avoue Solberg.

Tandis que les micros, les caméras se pressent autour de lui, que les gouttes de pluie se font plus grosses, Sébastien Loeb reste imperturbable, ne se départit pas de son calme&hellip et de sa lucidité. "Solberg est loin. L'objectif est de le surveiller. L'année dernière déjà , il était un peu mal parti. Mais il était remonté tout d'un coup. Donc, il faut toujours s'en méfier. Même si l'écart est important" , déclare le Français.

Vendredi soir, Petter Solberg se demandait comment il pourrait bien redresser une situation fortement compromise.

Loeb, lui, s'apprête à décompresser avant de repartir sur les routes corses, parmi sa famille venue assister à l'exploit de l'enfant prodige. "Mes parents me suivent de temps en temps, ma copine (Séverine) toujours. C'est sympa", souriait le très probable futur champion du monde.

0
0