WRC 2004 : Les forces en présence

WRC 2004 : Les forces en présence
Par Eurosport

Le 22/01/2004 à 16:30Mis à jour

Subaru, Citroën, Peugeot et Ford peuvent viser les deux titres en Mondial des rallyes cette année. Mitsubishi est revenue pour apprendre. Présentation.

PRINCIPALES NOUVEAUTES

Le calendrier passe de 14 à 16 manches avec la création de deux nouvelles épreuves, au Mexique (terre) et Japon (asphalte).

Retour à un maximum de deux voitures nominées pour marquer des points au championnats Contructeurs. Un seul pilote désigné à l'année (deux en 2003).

Retrait officiels de Hyundaï (Accent) et Skoda (Fabia), retour de Mitsubishi (Lancer).

Interdiction des voitures ouvreuses d'équipes après le Monte Carlo.

Pneus : deux types de dessins maxi et 10 pneus par parc d'assistance. En vigueur après le Monte Carlo.

Introduction du concept "1000 pistes" à parti du Rallye du Mexique (3e rallye) : 2e passage de reconnaissance le matin et compétition l'après-midi.

Généralisation des "flexi-services" : assistances de 20 minutes pendant les étapes et 45 minutes à la fin. Les voitures sont révisées et réparées une par une.

_________________________________________________________________

SUBARU

Petter Solberg (NOR/29 ans) - Champion du monde 2003 (5 victoires, 60 rallyes WRC au 31/12/03)

Mikko Hirvonen (FIN/23 ans) - 16e du Mondial 2003 (60 rallyes WRC au 31/12/03)

_________________________________________________________________

CITROËN

Sébastien Loeb (FRA/29 ans) – 2e du Mondial 2003 (4 victoires, 38 rallyes WRC au 31/12/03)

Pour sa première saison complète en Mondial, le style épuré de l'Alsacien a constitué la grande révélation de 2003. L'étonnante menace qu'il a fait planer sur tous les revêtements, notamment la sélective terre d'Australie, a détaché son étiquette de spécialiste de l'asphalte. Passé à côté du titre pour diverses raisons, l'ancien gymnaste au mental et la maîtrise exceptionnels doit pouvoir concrétiser.

Carlos Sainz (ESP/41 ans) –Champion du monde 1990 et 92 (25 victoires, 163 rallyes WRC au 31/12/03)

Le système de points instauré en 2003 était fait pour "El matador", qui n'a connu qu'un abandon, en s'énervant à cause d'une caméra défectueuse lors de la dernière manche. Toujours aussi motivé, le quadragénaire recordman des victoire, qui a espéré jusqu'à la dernière manche 2003 ceindre sa troisième couronne, sera encore un précieux atout pour Citroën sur la terre, aussi bien en séance de développement qu'en course. Le complément idéal de Sébastien Loeb.

_________________________________________________________________

PEUGEOT

Marcus Grönholm (FIN/35 ans) –Champion du monde 2000 et 02 (15 victoires, 88 rallyes WRC au 31/12/03)

Après trois années impeccables, le grand Marcus a connu une baisse de régime en 2003 en commettant des erreurs personnelles qu'on l'ont ne lui connaissaient plus. Pas spectaculaires mais suffisants pour engendrer des abandons pénalisants. Ajoutées à cela quelques inhabituelles défaillances de sa 206 WRC, sa saison a été en dent de scie. Ses succès en Suède, Nouvelle-Zélande et Argentine ont rappelé à tous sa pointe de vitesse. Il repart avec une nouvelle auto, la 307 WRC, avec l'espoir de faire sienne cette année paire.

Freddy Loix (BEL/33 ans) – 14e du Mondial 2003 (88 rallyes WRC au 31/12/03)

_________________________________________________________________

FORD

Markko Märtin (EST/28 ans) –5e du Mondial 2003 (2 victoires, 57 rallyes WRC au 31/12/03)

François Duval (BEL/23 ans) – 9e du Mondial 2003 (34 rallyes WRC au 31/12/03)

Mis à part le débutant Gianluca Galli chez Mitsubishi, il est le plus inexpérimenté des pilotes officiels. 2003 a éprouvé sa constance et sa capacité aussi à rester sur la route. Quelques scratches mais trop de crashes. Aller vite du vendredi matin au dimanche après-midi va être un vrai défi cette année.

_________________________________________________________________

MITSUBISHI

Gilles Panizzi (FRA/38 ans) –10e du Mondial 2003 (7 victoires, 56 rallyes WRC au 31/12/03)

Le Français installé à Monaco aura trois équipiers selon les terrains : Kristian Sohlberg (FIN), pilote d'une Lancer privée en 2003, Gianluigi Galli (ITA), qui arrive du groupe N, et Dani Sola (ESP), champion du monde junior 2002 et privé sur Citroën Xsara en 2003.

0
0