From Official Website

La poisse lâche Grönholm

La poisse lâche Grönholm
Par Eurosport

Le 23/01/2006 à 23:00Mis à jour

Le Monte-Carlo a souri pour la première fois à Marcus Grönholm, cette année. Nouveau pilote Ford, le Finlandais s'est rapidement occupé à conserver la première place, mais ce ne fût pas facile.

Le double champion du monde ne fait pas la fine bouche, même si, en sortant de la route dans la 6e spéciale de la première manche du WRC 2006, Sébastien Loeb lui a déroulé le tapis rouge. En surestimant l'adhérence offerte à sa Citroën Xsara dans un virage à gauche, le Français de Kronos Racing s'était fait happer par un ravin, vendredi, et pénalisé de cinq minutes, renonçant à égaler le quadruplé de Tommi Mäkinen au Monte-Carlo (1999-2002).

"Ce n'est pas du pilotage, c'est de la survie"

"Je suis toujours resté sur la défensive" , expliquait-il encore samedi, après le premier passage dans le Col du Turini (ES12), ponctué d'un tête-à-queue au sommet. "Je me méfie de chaque virage dans ce rallye", ajoutait-il, passé par des conditions d'adhérence "terribles" , "les pires jamais connues à cet endroit." Un avertissement supplémentaire avant les deux passages dominicaux (ES15, ES18), préambules à un 19e succès en WRC, pour le rapprocher à une longueur de Sébastien Loeb.

"Ce matin, j'ai opté pour des clous, et d'après nos calculs, au cumul, c'est ce qu'il fallait faire", expliqua le partenaire du Monégasque Daniel Elena. "Je n'ai aucun regret sur ce choix, car de toute façon, je n'aurais pas pu aller chercher Marcus, et je n'aurais pas pu faire mieux que deuxième. Marcus a très bien géré sa course, mais on le connaît, ce n'est pas une surprise", a-t-il conclu.

"Une bonne chance" en Suède

Il faut souligner aussi la 4e place de Manfred Stohl, auteur d'excellents résultats sur une Citroën Xsara privée l'an passé. Aux commandes de sa 307 préparée par l'équipe française Bozian pour Peugeot Norvège, l'Autrichien -hissé au 2e rang à l'issue des ES9 et 10, a fait sensation en remportant les deux dernières spéciales.

Derrière lui, Stéphane Sarrazin a classé sa nouvelle Subaru Impreza WRC2006 officielle au 5e rang. Un soulagement pour le Français, sorti prématurément de l'édition 2004 et sous pression depuis le retrait sur casse moteur de son leader Petter Solberg, vendredi soir. Victime d'un sixième abandon en sept participations au Monte-Carlo, le Norvégien est le grand perdant de cette première manche 2006 qui a installé le duel Grönholm / Loeb.

Et Grönholm est prêt à se bagarrer avec Loeb et Solberg, les deux derniers vainqueurs. "Je ne suis pas encore confiant à 100% avec la voiture mais je n'ai pas eu de problème avec elle durant ce week-end", a-t-il confié. "En Suède, je crois que nous aurons une bonne chance. C'est le rallye que je préfère. Il y aura de la neige et de la glace, ce sera fantastique."

Infos, résultats, classements : suivez en direct sur notre site toutes les spéciales du Rallye de Suède, du 3 au 5 février 2006.

0
0