Citroën Communication

Loeb : "Une épreuve à part"

Loeb : "Une épreuve à part"
Par Citroën Communication

Le 17/08/2011 à 19:08Mis à jour Le 17/08/2011 à 19:11

Depuis sa première victoire en Mondial, en 2002, Sébastien Loeb (Citroën WRT) s'est toujours un peu senti à domicile autour de Trèves. Mais cette année, le décor va un peu changer au volant d'une DS3 "un peu plus vive".

Est-ce que cette victoire en Finlande change votre approche de la fin de saison ?

Sébastien Loeb : Il reste encore cinq épreuves à disputer et de nombreux points à prendre. Cette victoire en Finlande fut l'une des plus belles de ma carrière après une bataille qui a duré trois jours. Il est vrai que l'objectif était de ne pas perdre trop de points sur ce terrain difficile pour rester en tête du championnat du monde avant la première épreuve sur asphalte. On peut dire que l'on a atteint ce but. C'est une très bonne opération mais ça ne modifie pas notre stratégie pour la fin de la saison. Il faut continuer à marquer le plus de points possibles lors de chaque rallye.

Invaincu en Allemagne, vous aurez le statut d'incontournable favori ...

S.L. : Mais je sais que cette belle série arrivera à son terme un jour ou l'autre. La concurrence est de plus en plus relevée. Cette année, il y a une inconnue supplémentaire avec l'arrivée des nouvelles WRC sur asphalte. Malgré tout, je reste assez confiant. J'apprécie énormément le Rallye d'Allemagne. C'est une épreuve à part pour moi. J'y ai toujours été très soutenu par mes supporters et c'est sur ces routes que j'ai gagné ma première victoire en championnat du monde. La Citroën DS3 WRC s'est montrée très performante lors de nos essais et l'asphalte est une surface qui nous réussit bien.

Durant ces essais, qu'avez-vous ressenti avec la Citroën DS3 WRC ?

S.L. : Par rapport à ce que nous connaissions auparavant, la Citroën DS3 WRC est un peu plus vive. Mais son comportement est très sain avec un très bon équilibre. La nouvelle réglementation a éliminé le différentiel central piloté mais la voiture tourne très bien sans l'aide de l'électronique. Les pneumatiques Michelin sont également différents de ceux dont nous disposions les années passées. Lors des essais, nous avons roulé sur des routes similaires à celles que nous rencontrerons durant le rallye. Une large palette de réglages a été passée en revue pour atteindre de bons résultats. Nous savons que nos rivaux ont également beaucoup travaillé mais nous sommes prêts !

0
0