Citroën Communication

Sordo, finalement

Sordo, finalement
Par Citroën Racing

Le 25/04/2009 à 08:45Mis à jour

Après des changements de leader incessants, Dani Sordo (Citroën WRT) a terminé l'étape 1 argentine en tête, vendredi.

Le rallye débutait jeudi soir par une spéciale tracée dans le stade de Cordoba. Devant une foule déjà chauffée à blanc, Sébastien Loeb signait le premier temps scratch du rallye. Ce vendredi matin, les équipages prenaient la direction de La Cumbre, pour y disputer une première boucle de quatre spéciales. Instantanément, la lutte s'engageait entre les cinq stars du WRC : Sébastien Loeb, Dani Sordo (Citroën WRT), Mikko Hirvonen, Jarri-Matti Latvala (Ford WRT) et Petter Solberg (Citroën Xsara Solberg). Meilleur temps dans Ascochinga / La Cumbre 1 (ES3), Dani Sordo et Marc Marti s'emparaient pour la première fois de la tête du rallye.

Moins à l'aise dans ces deux épreuves chronométrées, Dani Sordo occupait la 3e position provisoire, à cinq secondes du leader : "Comme au Portugal j'apprécie de me retrouver dans une bagarre avec plusieurs pilotes en lice pour la première place. Globalement j'ai très bien conduit, même si je perds un peu de temps dans les ES4 et 5. Il y avait des portions extrêmement rapides dans lesquelles j'ai sans doute un peu trop levé le pied. J'essaierai d'attaquer un peu plus fort cet après-midi".

De retour au bord du lac San Roque de Villa Carlos Paz, les C4 WRC étaient confiées aux mains expertes des mécaniciens de Citroën Racing, qui procédaient à quelques ajustements de réglages. Conformément aux prévisions de Météo France, c'est à ce moment que les nuages massés au dessus de l'assistance se transformaient en pluie. Disputées dans un ordre différent par rapport au premier passage, les spéciales des environs de La Cumbre demeuraient toutefois sèches. Comme au premier passage, Dani Sordo prenait la tête de l'épreuve après avoir signé le meilleur temps dans Ascochinga / La Cumbre 2 (ES6). Sébastien Loeb s'illustrait lui aussi avec le meilleur temps dans l'avant-dernière spéciale du jour, San Marcos / Charbonier 2 (ES8). A ce moment, Dani Sordo et Mikko Hirvonen occupaient la tête ex æquo avec Hirvonen, 3.2 sec devant Sébastien Loeb.

Après avoir calé à deux reprises dans l'ultime spéciale, Sébastien Loeb se montrait déçu d'avoir lâché une bonne dizaine de secondes : "J'ai attaqué toute la journée pour finalement lâcher ces précieuses secondes dans deux épingles. Seize secondes de retard, ce n'est pas insurmontable mais c'est plus que ce que secondes de retard, ce n'est pas insurmontable mais c'est plus que ce que j'aurais voulu".

0
0