Getty Images

Sébastien Ogier (Citroën WRT) : "Je n'étais pas sûr de finir !

Ogier : "Je n'étais pas sûr de finir !
Par Eurosport

Le 27/01/2019 à 17:52Mis à jour Le 27/01/2019 à 18:19

RALLYE MONTE-CARLO - Avec 0"4 d'avance sur Thierry Neuville avant la spéciale décisive, Sébastien Ogier était aussi sous la menace d'un accélérateur imprévisible. Sa sixième victoire de suite dans l'épreuve, sa première pour son retour chez Citroën, n'en a que plus de saveur.

Vous l'emportez avec 2 sec 2. Quel est votre sentiment ?

Sébastien Ogier : Je suis très heureux et fier car ça a été un week-end super intense, une bagarre de tous les instants. En plus, c'est la première course de retour chez Citroën, avec la C3. C'est la meilleure manière de recommencer notre histoire ensemble. Mais ça n'est qu'un début. Il y a encore beaucoup de travail.

C'est votre victoire la plus serrée ici. C'est aussi la plus stressante ?

S.O. : Il y a toujours beaucoup de stress au Monte-Carlo. Même quand tu as de l'avance le dimanche, c'est toujours compliqué de franchir le col de Turini avec encore des pièges et compagnie, donc le stress a souvent été là. Après l'intensité, comme ça, pendant tout un week-end, jusqu'au bout, c'est la première fois au Monte-Carlo.

Sebastien Ogier et Julien Ingrassia (Citroën WRT) au Rallye Monte-Carlo 2019

Avec les problèmes d'accélérateur que vous avez connus dimanche, craigniez-vous de laisser filer la victoire ?

S.O. : En fait, ça a commencé vendredi pendant la liaison (Gap - Monaco). J'ai commencé à avoir de drôles de réactions quand je relâchais l'accélérateur, la voiture continuait. Ça n'était pas génial, surtout pendant les spéciales. Heureusement, ça fonctionnait parfois, mais si cela vous prend par surprise, ça peut être très dangereux. On a réussi à améliorer un peu les choses. La voiture n'était pas à 100% mais c'était moins problématique au niveau de la performance. On a pu finir le rallye, pousser dans la power stage et gagner. Enfin... ça n'a pas été une bonne journée pour mon coeur, non seulement parce la victoire n'était pas facile à aller chercher mais surtout parce que je n'étais pas sûr de finir ! Ça ajoute à l'émotion que vous avez vue sur mon visage à l'arrivée.

Parlez-nous de cette charge émotionnelle.

S.O. : Vous l'avez vue... Je fais toujours mon maximum pour gagner le Monte-Carlo et j'avais l'espoir de le faire. Malgré tout, c'était loin d'être gagné d'avance avec le retour chez Citroën, au volant d'une nouvelle voiture, et face à une concurrence qui est bien là en ce moment et ne lâche rien. Mais on a bien fait de se battre parce qu'au final c'est récompensé par une victoire magnifique arrachée dans la toute dernière spéciale.

Sebastien Ogier (Citroën WRT) au Rallye Monte-Carlo 2019
0
0