Reuters

Hirvonen : "Aucune pression"

Hirvonen : "Aucune pression"
Par AFP

Le 01/10/2009 à 19:12Mis à jour

Mikko Hirvonen (Ford Focus), leader du championnat du monde avec cinq points d'avance sur Sébastien Loeb (Citroën C4), vise la 2e place dimanche à Salou, au terme du Rallye d'Espagne, et dit ne ressentir "aucune pression".

C omment abordez-vous cette édition 2009 ?

Mikko Hirvonen : Je ne ressens aucune pression, c'est juste vraiment excitant d'être dans cette position. J'ai une chance de remporter le titre mais j'essaie vraiment de garder les pieds sur terre. Je n'ai aucune attente particulière alors ça m'a permis d'éloigner la pression, je l'ai carrément mise de côté. Je me suis très bien senti toute la saison, et encore mieux dans les cinq derniers rallyes (ndlr: une 2e place en Sardaigne, puis 4 victoires consécutives). Je me suis prouvé certaines choses que j'avais besoin de me prouver. Je ne sais pas si je mérite vraiment le surnom d'Iceman (ndlr: que lui a donné récemment son patron, Malcolm Wilson).

Comment avez-vous préparé ce rallye de Catalogne ?

M.H. : La préparation s'est bien passée. Je me suis entraîné sur un circuit en Angleterre avec Rob Wilson (ndlr: un ancien champion de voitures de tourisme), histoire de me reconcentrer sur le type de pilotage asphalte. C'est quelque chose que j'ai toujours fait depuis trois ans avant les rallyes sur asphalte. Après, on a fait des essais et ça s'est bien passé. En une seule journée, j'ai fait 350 km, soit autant que sur tout un rallye de Catalogne. Je sentais très bien la voiture et j'ai hâte de voir si je retrouve ça sur les routes du rallye. Je pense que j'ai trouvé quelques petites choses supplémentaires que je vais ajouter à mon expérience de ces dernières années.

Quel est votre objectif en Catalogne ?

M.H. : Je suis très content de pouvoir me battre jusqu'au bout pour le titre, mais il faut bien se dire que cinq points ce n'est rien, donc tout peut arriver. Je vais essayer de prendre la 2e place même si je risque d'avoir un peu de mal vendredi (en ouvrant la route), comme d'habitude, donc on va voir comment ça se passe. Tout le monde sait que Loeb est très fort sur asphalte, donc ce sera déjà une grosse bagarre pour moi si je veux finir deuxième. Si j'arrive à prendre huit points, ça m'aidera beaucoup avant la dernière manche, mais ce ne sera pas un résultat facile à obtenir. C'est un sacré défi, mais je suis convaincu d'avoir la vitesse qu'il faut pour y arriver.

0
0