Ford WRT

Olbia verbatim

Olbia verbatim
Par Eurosport

Le 19/05/2009 à 05:00Mis à jour

Voici ce qu'ont dit pilotes et patrons de teams du championnat du monde WRC avant le Rallye d'Italie, 6e manche 2009.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) : "Si les premières éditions de ce rallye se caractérisaient par un tracé très sinueux, les organisateurs ont travaillé dans le bon sens au fil des années. Les spéciales sont désormais assez rapides et techniquement intéressantes. Comme il y a de nombreuses pierres sur le bord des chemins, il faut se montrer très précis dans son pilotage. Le sol est très dur, mais il est recouvert d’une bonne couche de sable. Entre le premier et le dixième sur la route, les écarts sont énormes. Il faut donc s'attendre à une première journée un peu folle au niveau du classement. Quoi qu'il en soit, nous restons confiants dans nos capacités… A chaque départ, ma motivation pour gagner est aussi forte. Je n'ai pas besoin de me poser la moindre question à ce sujet. Comme je n’aime pas perdre, on peut dire que je suis plutôt heureux en ce moment ! Chaque victoire supplémentaire rend ce début de saison un peu plus exceptionnel."

Dani Sordo (Citroen WRT) : "Ce rallye sera un véritable test pour moi, car ma 5e place de l'an passé n'avait pas été très enthousiasmante. Cette saison est particulière, car je sens que je progresse sur tous les terrains. S’il en est de même sur ce rallye, je me sens capable de rivaliser avec Mikko. Le fait d'être deuxième du Championnat ne change pas grand-chose à mon approche, mais il est certain que je vais tout faire pour conserver cette position !"

Mikko Hirvonen (Ford WRT) : "Les routes sont parfois très étroites et même si leur revêtement est bon, je préfère les pistes un peu plus larges. Il y a aussi beaucoup de portions avec des cailloux, des buissons et des arbres juste au bord de la route. Les branches surplombent souvent la route et elles peuvent obscurcir la vue du pilote en sortie de virage. S'il fait sec, l'ordre de départ sera important. La route sera couverte par une fine couche de gravier glissant et les premiers partants vont nettoyer la piste au bénéfice de leurs poursuivants. Je serai le troisième à partir vendredi ce qui me semble être une excellente position. Je ne voudrai pas être le premier à m'élancer samedi. Ça peut être un rallye où il sera bon d'attaquer de derrière au fur et à mesure du week-end."

Jari-Matti Latvala (Ford WRT) : "Comme en Argentine, je vais partir avec l'objectif de terminer troisième ou quatrième. J'étais content de mon pilotage là-bas et j'espère répéter cette performance en Italie. La Sardaigne m'a souvent souri et j'apprécie de piloter là-bas, donc peut-être que mes ambitions vont augmenter au fur et à mesure du rallye. En plus du rallye de Finlande et du rallye de Grande-Bretagne, c'est un de mes rallyes préférés. Il ressemble au dernier rallye européen que nous avons couru au Portugal, avec des routes rapides et étroites mais sans le relief. Les routes sont dures et compactes avec une surface sableuse. Chaque année, elles deviennent meilleures donc il était clair que les organisateurs les réparent entre chaque rallye."

Malcolm Wilson (Ford WRT, directeur) : "Pour nous assurer que l'équipe tire le maximum de l'efficacité de la Focus RS WRC, nous avons invité Markko (Martin) à travailler avec Mikko et Jari-Matti pour ces tests. Nous avons profité de son expertise quand il a piloté pour Ford et de son habileté. Mikko et Jari-Matti ne peuvent qu'en tirer bénéfice dans leur préparation pour cet événement."

0
0