Citroën Communication

Loeb, game over

Loeb, game over
Par AFP

Le 01/08/2009 à 12:30Mis à jour

Sébastien Loeb (Citroën WRT) a oralement rendu les armes, samedi, à l'issue de la deuxième étape du rallye de Finlande. L'Alsacien compte 32 secondes de retard sur Mikko Hirvonen (Ford WRT) à 4 spéciales de la fin. Jari-Matti Latvala (Ford WRT) contient Dani Sordo (Citroën WRT) pour la 3e place.

Mikko Hirvonen (Ford WRT), auteur de six temps scratch sur neuf samedi, a fait un grand pas vers ce qui serait sa première victoire au rallye de Finlande puisqu'il abordera la 3e et dernière journée, dimanche, avec 32 secondes d'avance sur Sébastien Loeb (Citroën WRT). Victorieux l'an dernier à Jyvaskyla, avec 9 secondes d'avance sur Hirvonen, Loeb a probablement vu ses derniers espoirs de victoire s'évanouir dans une ornière de l'ES15 (Himos, 20 km) qui se terminait sur les pentes d'une petite station de ski, au bord d'un lac. "Il y avait une grosse ornière dans une épingle à gauche, à 4 km de la fin. Le pneu a déjanté, l'air est parti, puis le pneu s'est remis sur la jante mais la voiture était inconduisible, parce qu'il ne restait plus assez de pression dans le pneu", a expliqué le quintuple champion du monde à l'assistance.

Bilan: 13,5 secondes de perdues, à ajouter à une quinzaine d'autres égarées, par ci par là, dans les autres spéciales de la journée, face à un Hirvonen intraitable sur ses terres natales, le week-end de son 29e anniversaire. Alors qu'il était parti très tôt samedi matin, dans l'obscurité, sous une petite pluie fine, avec 3 secondes d'avance sur Loeb, le Finlandais est revenu de la dernière boucle de trois spéciales (ES17 à ES19) avec 32 secondes d'avance sur son rival préféré. "J'espérais qu'il allait pleuvoir, ça a rendu les routes plus douces et ça a amélioré l'adhérence, donc ce n'était pas aussi glissant que vendredi", a dit Mikko à la première pause. "C'est un feeling fantastique de rouler à fond sur ces routes. Je pourrais aller plus vite, mais je préfère garder une petite marge".

Ogier: 6e place et temps scratch

Loeb ayant capitulé après l'ES16, histoire de préserver à tout prix les points de la 2e place, Hirvonen a commencé à lever le pied. Du coup, Jari-Matti Latvala, sur l'autre Ford WRT, a signé trois temps scratch en quatre spéciales, dont un ex aequo avec Sébastien Ogier dans l'ES18 (Kavala, 10 km). Juste derrière le quatuor des intouchables, un autre quatuor, celui des pilotes nordiques, a eu une journée très difficile. Henning Solberg a ouvert le bal, éjecté de la trajectoire dans l'ES12 alors qu'il venait de dépasser Matti Rantanen, un autre Finlandais en Ford Munchi's.

Puis Mads Ostberg et Jari Ketomaa, dans leurs Subaru, ont aussi lâché l'affaire, ce qui a permis à Ogier de remonter de la 9e à la 6e place, en attendant mieux. Rantanen, 17 secondes devant Ogier, sera dimanche la dernière cible du champion du monde Junior, histoire de finir en beauté son premier "1000 Lacs" dans une grosse WRC. Reste le cas Kimi Raikkonen. Le champion du monde de F1 a d'abord arraché au Suédois Patrik Flodin la 3e place provisoire du Groupe N, derrière Juho Hanninen et Anton Alen, bien plus expérimentés que lui. Puis le moteur de sa Fiat Abarth a commencé à rendre l'âme et le pilote Ferrari a plongé, en fin de journée, de la 15e à la 21e place du classement général.

0
0