Ford WRT

Latvala passe à l'attaque

Latvala passe à l'attaque
Par Eurosport

Le 30/07/2010 à 17:54Mis à jour Le 30/07/2010 à 19:58

Après l'abandon de Mikko Hirvonen dans l'ES4 du Rallye de Finlande, Jari-Matti Latvala (Ford WRT) porte à lui seul les espoirs de tout un pays. En tête après l'étape 1, le Finlandais devra toutefois se méfier d'un retour des pilotes Citroën Petter Solberg, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb, samedi.

Un Finlandais peut en cacher un autre. Alors qu'on attendait Mikko Hirvonen (Ford WRT) sur ses terres de Jyväskylä, c'est finalement son équipier Jari-Matti Latvala (Ford WRT) qui pointe en tête du Rallye de Finlande à l'issue de l'étape 1. Solide et appliqué, le natif de Toysa est apparu assez décontracté tout au long de la journée. Pour son huitième départ sur ses terres finlandaises, Latvala a préféré assurer plutôt que de prendre tous les risques. Et ça a payé. Au contraire de son équipier Mikko Hirvonen qui est sorti dès les premiers kilomètres d'Urria 2 (ES4).

Trop généreux dans l'effort, celui qui se voyait fêter son trentième anniversaire, samedi, avec une deuxième victoire consécutive, est violemment sorti de la piste à la réception d'un saut. "Mikko roulait en 5e avant de décoller sur une bosse puis de retomber sur une roue qui était braquée. Cela a immédiatement déclenché une série de tonneaux, a expliqué à l'AFP Christian Loriaux, le directeur technique de Ford. Il s'agit de leur plus gros accident et ils (ndlr: Hirvonen et son coéquipier Jarmo Lehtinen) s'en tirent heureusement indemnes."

Latvala : "J'ai un bon feeling"

Après l'abandon d'Hirvonen, les espoirs de Ford se rabattent désormais sur Jari-Matti Latvala. Longtemps deuxième, ce dernier a progressivement repris du temps sur Petter Solberg (Citroën Solberg) pour le dépasser dans l'ES7 et creuser l'écart dès lors. En tête de l'épreuve, Latvala possède près de dix secondes d'avance sur le Norvégien, son plus sérieux adversaire. "Ça se passe bien, a indiqué le leader, 3e de l'épreuve la saison dernière. "Tout va bien avec la voiture, j'ai un bon feeling même si je sais que ce sera difficile demain (dimanche, où il s'élancera en première position et balayera la piste, ndlr)."

Handicapé par sa position d'ouvreur, Sébastien Loeb (Citroën WRT) en sait quelque chose. S'il n'a pas pu défendre ses chances aux avant-postes, l'Alsacien a toutefois bien limité la casse en ne cédant qu'une trentaine de secondes à Latvala. Quatrième avant l'étape 2, il se positionne idéalement pour venir jouer les trouble-fêtes samedi. Mais pour espérer remonter au classement, il devra d'abord se défaire de son équipier Sébastien Ogier (Citroën WRT), qui le précède.

Rétrogradé dans le Citroën Junior Team pour cette épreuve, l'Espagnol Dani Sordo n'a pas fait de merveilles. Lui qui disait vouloir partir "à bloc" et être plus agressif en se disant libéré d'un poids, n'a jamais semblé en mesure de se battre devant. Pourtant idéalement placé sur la route en sixième position, l'Ibère a signé un temps scratch mais pointe à plus de 40 secondes du leader. Son équipier Kimi Räikkönen a vécu, de son côté, une journée difficile sur ses terres. Relégué à 3 min 15.8 sec, 'Räikkö' est même devancé par le vétéran Juha Kankkunen (Ford Stobart), qui prouve à 51 ans qu'il a encore de beaux restes, lui qui fut titré quatre fois champion du monde en 1986, 1987, 1991 et 1993.

Citroën Racing

0
0