Citroën Communication

La der des ders

La der des ders
Par AFP

Le 11/11/2010 à 14:08Mis à jour Le 11/11/2010 à 14:18

Le pays de Galles va refermer dimanche l'ère des WRC à moteur 2.0 litres turbo. Loeb (Citroën WRT) courra pour un triplé de prestige tandis qu'Ogier (Citroën WRT), Latvala (Ford WRT) et Solberg (Citroën Solberg) sont disputeront la place de N.2 mondial.

Six pilotes de haute volée, dont quatre en Citroën C4 et deux en Ford Focus, veulent absolument remporter dimanche le Rallye de Grande-Bretagne, pour l'honneur, le panache ou le plaisir, car les titres mondiaux 2010 sont déjà attribués. Pour la 13e et dernière manche du WRC 2010, Sébastien Loeb (Citroën WRT), désormais septuple champion du monde, est logiquement le grand favori. Il reste sur deux victoires d'affilée à Cardiff et adore la loi des séries, donc il sera l'homme à battre, comme d'habitude. "Si je me sens bien et que les conditions s’y prêtent, je ne vois pas pourquoi je ne viserais pas une troisième victoire", dit l'Alsacien aux 61 victoires.

Autre sujet de motivation, l'homme qui a signé plus de 90% des victoires de Citroën en WRC, depuis dix ans, voudra clôturer en beauté, par une 36e victoire en 56 rallyes disputés depuis 2007, la fabuleuse carrière de la C4 WRC, avant l'arrivée en 2011 de la nouvelle DS3 face aux Fiesta et autres Mini Countryman. Dans la même catégorie poids lourds, Mikko Hirvonen (Ford Focus), vainqueur à Cardiff en 2007 et vice-champion du monde 2009, voudra se racheter d'une année 2010 désastreuse et boucler par une 45e victoire la longue carrière de la Focus WRC, une série entamée par feu Colin McRae au Safari Rally de 1999.

Ogier contre Latvala

Au rayon révélations/confirmations, ce marathon mécanique dans les forêts galloises vaudra surtout par le duel entre les jeunes loups, Sébastien Ogier (Citroën WRT) et Jari-Matti Latvala (Ford WRT), pour la 2e place finale du championnat. "Seb 2", victorieux au Portugal et au Japon, compte 11 points d'avance sur Jari-Matti, mais le Finlandais aime beaucoup le RAC et ses surprises. Ce duel sera arbitré par le toujours jeune Petter Solberg, souvent placé cette saison (sept podiums) mais jamais gagnant, dans sa C4 de Solberg WRT. S'il réussissait enfin à en remporter une, pour la dernière sortie de la C4, ce serait la première victoire du Norvégien depuis le RAC 2005, un sacré clin d'oeil.

Le dernier prétendant sérieux est un Espagnol, Dani Sordo, pour qui ce RAC sera peut-être la dernière course pour Citroën. Champion du monde Junior-WRC en 2005, dans une petite C2, puis fidèle lieutenant de Loeb de 2006 à 2010, dans la Xsara et la C4, Dani n'a jamais réussi à gagner mais il est monté 29 fois sur le podium et a rapporté trois titres constructeurs à Citroën.

Sordo enfin ?

L'ascension météorique d'Ogier a déjà rejeté Sordo dans le Junior Team, pour les rallyes sur terre, et va peut-être lui coûter sa place chez Citroën. Un succès au RAC lui permettrait de peaufiner son CV avant de le renvoyer aux patrons de Ford et Mini, ou à des sponsors susceptibles de financer la suite de sa carrière... dans une C4 ?

Comme l'an dernier, le rallye sera basé à Cardiff Bay, une marina moderne construite autour de l'Assemblée galloise, décor de carte postale pour la super-spéciale d'ouverture. Le reste des 350 km de spéciales sera plus délicat à négocier, de l'asphalte boueux du camp militaire d'Epynt au gué de Sweet Lamb, en passant par la terre grasse de Resolfen. Le final sera somptueux, dimanche matin dans le parc du château de Margam. Tout est possible mais une chose est sûre: le vainqueur du RAC 2010, qu'il pleuve ou qu'il vente, sera un très grand pilote de rallye.

0
0