Ford WRT

Latvala au bout du suspense

Latvala au bout du suspense
Par AFP

Le 09/05/2010 à 07:33Mis à jour

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford WRT) a remporté le rallye de Nouvelle-Zélande, dimanche au sud d'Auckland, devant le Français Sébastien Ogier (Citroën Junior), 2e à 2.4 sec à cause d'un tête à queue à trois virages de la fin du rallye. Sébastien loeb (Citroën WRT) termine 3e.

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford WRT) a remporté le 40e rallye de Nouvelle-Zélande, dimanche au sud d'Auckland, mais il s'en est fallu de trois virages pour que Sébastien Ogier (Citroën Junor), 2e à 2.4 secondes, n'ouvre son palmarès en championnat du monde des rallyes. Ogier, 26 ans, admirable depuis le départ pour sa première participation en Nouvelle-Zélande, avait encore six secondes d'avance sur Latvala au départ de la 21e et dernière épreuve spéciale (Whaanga Coast 2), longue de 30 km. Il a tout perdu, ou presque, à cause d'un tête à queue à trois virages de la fin, sur une piste trempée par la pluie de la nuit, et a terminé la spéciale sans bouclier avant.

    Sébastien Loeb (Citroën WRT), lui aussi, aurait pu gagner ce rallye, suite à sa remontée fantastique de samedi, de la 7e à la 2e place, mais il est parti deux fois à la faute dimanche matin. D'abord dans l'ES19 (Whaanga Coast 1), ce qui a permis à Ogier de reprendre les commandes du rallye... qu'il venait de perdre dans l'ES18 (Te Hutewai 1, 11 km), la première du jour, en faisant un tête à queue. Puis dans l'ES21, alors qu'il tentait le tout pour le tout pour revenir sur Ogier et Latvala, pour reprendre les 17 secondes qui le séparaient du leader, Loeb a encore fauté et compris qu'il ne remporterait pas pour la 3e fois, après 2005 et 2008, le rallye le plus fou du calendrier mondial. Il se consolera avec la 3e place, à 15.2 secondes de Latvala.

    Solberg dehors

    C'est la 3e victoire de Latvala en WRC, après la Suède en 2008 et la Sardaigne en 2009. Habitué aux sorties de routes spectaculaires depuis deux ans, le Finlandais de 25 ans a été, contre toute attente, le seul pilote du quatuor de tête à ne pas craquer dans les quatre dernières spéciales, dimanche matin.

    Petter Solberg (Citroën Solberg), en tête vendredi soir et encore 3e au départ de cette ES21, dans sa C4 privée, a lui aussi tout tenté pour gagner son premier rallye depuis 2005, mais une violente sortie de route a mis un terme à son rallye, contre un pylône électrique. Cet abandon risque de laisser des traces dans le moral du Norvégien, champion du monde 2003 et vainqueur en Nouvelle-Zélande en 2004.

    Au classement du championnat pilotes, Loeb n'augmente que de trois points son avance sur Mikko Hirvonen (Ford WRT), 4e. En revanche, Ford reprend dix points à Citroën au classement constructeurs (40-30) et devient la marque la plus souvent victorieuse en WRC (75 rallyes), devant Lancia (74).

    0
    0