Getty Images

Rallye de Suède : Suninen impressionne

Suninen impressionne
Par AFP

Le 15/02/2019 à 21:58Mis à jour Le 15/02/2019 à 22:05

RALLYE DE SUEDE - Sur les pistes piégeuses de Scandinavie, les pilotes tricolores ont connu vendredi une première journée difficile lors de la 2e manche du Championnat du monde (WRC), dominée par le jeune Finlandais Teemu Suninen.

A cause des températures positives qui sévissent actuellement dans la région de Torsby (ouest de la Suède), l'asphalte habituellement glacée a laissé place à de la neige fondue, ne facilitant pas l'adhérence des pneus cloutés sur un sol à découvert.

"On savait que les conditions allaient être hallucinantes, avec le dégel il y avait deux traces de terres avec beaucoup de slush (de la neige fondue, ndlr)" sur les routes, raconte Thierry Neuville (Hyundai) à l'issue de la course.

Le Belge, victime de deux sorties de route consécutives sans gravité lors de l'ES5 (il est rapidement reparti grâce à l'aide des spectateurs présents autour), occupe la septième position vendredi soir.

Thierry Neuville Rallye de Suède 2019

Thierry Neuville Rallye de Suède 2019Getty Images

Loeb reprend confiance, Ogier abandonne

Le champion du monde en titre Sébastien Ogier a fait les frais de ce tracé piégeur, signant une sortie de piste dès l'ES6 et endommageant trop sa Citroën C3 pour pouvoir continuer la journée.

"J'ai tapé un mur de neige, je suis resté bloqué dedans, rien de très violent mais il n'y avait personne à cet endroit (pour lui venir en aide) donc aucun moyen de repartir", déplore le Français, actuel leader au classement général après sa victoire à Monte-Carlo.

Ogier et Julien Ingrassia, son copilote, repartiront samedi en vertu de la règle dite du Rally2. Ils écoperont d'une importante pénalité rendant un succès hors d'atteinte.

Même sanction pour les Finlandais Marcus Grönholm (Toyota), sorti de sa retraite en rallye le temps d'une manche en terres scandinaves, qui a dû abandonner pour le reste de la journée après une sortie de route, et Jari-Matti Latvala (Toyota).

De son côté, Sébastien Loeb (Hyundai) a connu un début de journée pour le moins laborieux - le nonuple champion du monde invoquant des difficultés à trouver le rythme, dans une voiture qu'il n'a encore jamais piloté "sur ce type de terrain".

Le Français est toutefois parvenu à retrouver la confiance en deuxième partie de journée, grâce notamment aux traces laissées par ses concurrents partis devant et à une "conduite propre". Vendredi soir, il occupait la 6e place, à 48"8 du Finlandais Suninen, de 19 ans son cadet.

Première pour Suninen

Au cours de cette première journée, les leaders se sont succédé. L'Estonien Ott Tänak (Toyota) a d'abord pris les rênes du classement provisoire, avant de les céder à Latvala puis à Suninen, qui ne les lâchera plus jusqu'à l'ES8. Teemu Suninen, 25 ans, mène un rallye pour la première fois dans la catégorie reine, après avoir signé deux temps scratch.

"C'est un sentiment incroyable. Nous avons fait du très bon boulot, en particulier en évitant les erreurs. Tout le monde a pour objectif d'être le plus rapide, mais nous devons nous rappeler qu'il reste deux jours dans des conditions difficiles et je dois me concentrer sur ma conduite", a déclaré le pilote M-Sport Ford.

Le Finlandais, qui a débuté le WRC en 2014, a connu une saison 2018 prometteuse, montant sur son premier podium au rallye du Portugal.

Samedi, il devra cependant se méfier de son dauphin Ott Tanäk, jamais très loin qui dispose de seulement deux secondes de retard, après une journée qu'il qualifie "pleine de surprises". Le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai) complète le podium provisoire, à 17"8.

Teemu Suninen Rallye de Suède 2019

Teemu Suninen Rallye de Suède 2019Getty Images

0
0