Le Belge Thierry Neuville (Hyundai) occupe ce vendredi la tête du rallye de Suède, deuxième épreuve du championnat du monde, devant le Finlandais Kalle Rovanperä, à l'issue de la première journée marquée par l'abandon de l'Estonien Ott Tänak (Hyundai). À noter que les Français Sébastien Ogier, champion du monde en titre, et Sébastien Loeb, vainqueur du rallye de Monte Carlo en janvier, ne participent pas à cette épreuve disputée sur les routes enneigées et glacées du nord de la Suède.
La lutte est très serrée, Neuville ne devançant Rovanperä que de 4,3 secondes avec le Britannique Elfyn Evans (Toyota) en embuscade à 7,4 secondes. Le "revenant" Esapekka Lappi (Toyota) est 4e à 8,8 secondes, le Finlandais montrant qu'il n'a rien perdu de sa vélocité, même s'il n'a pas disputé de saison complète en WRC depuis 2019. Autre victime de la journée, l'Irlandais Craig Breen qui est resté perché sur un talus de neige lors de la 2e spéciale et a été contraint à l'abandon.
Rallye de Suède
Rovanperä imite son père, 21 ans après
27/02/2022 À 13:48

Neuville veut sa couronne

Tanäk a dû, lui, renoncer sur une panne mécanique, sa Hyundai connaissant une anomalie sur le système hybride. Il n'a pas pu prendre le départ de la 6e spéciale alors qu'il venait de remporter la 5e et occupait à ce moment la deuxième place du rallye derrière Evans. Le fait que ni Loeb, ni Ogier ne sont présents en Suède ouvre la voie aux autres pilotes pour tenter de prendre la tête du championnat du monde. Neuville, qui a terminé cinq fois sur la seconde marche du podium, espère bien enfin ceindre la couronne cette année. "La voiture marche parfaitement. Nous n'avons eu à faire que quelques réglages et j'ai pu conduire très vite. Cela a plutôt bien marché", reconnaissait le pilote belge vainqueur en Suède en 2018.
Le parcours tracé autour de la ville d'Umeaa, à 600 kilomètres au nord de Stockholm, est toutefois totalement nouveau et offre de grandes difficultés aux pilotes qui doivent négocier entre murs de neige et routes glacées. Un exercice dont s'est bien acquitté le jeune Rovanperä qui, comme tous les pilotes nordiques, a appris à conduire dans de telles conditions.
Il a remporté deux spéciales dont la dernière, un sprint arrivant dans un stade enneigé à Umeaa, alors qu'il devait ouvrir la route toute la journée en raison de sa 3e place au classement provisoire du championnat du monde derrière Loeb et Ogier qui avaient terminé dans cet ordre au Monte Carlo. Le Français Adrien Fourmeaux (MSport-Ford) a bien négocié ses débuts sur les routes glacées et pointe à la 7e place, toutefois à plus de 1 min 30 de Neuville, mais il se paie le luxe de devancer son coéquipier britannique Gus Greensmith de 15 secondes.
Le classement du Rallye de Suède à l'issue de la 1re journée de vendredi.
1. Thierry Neuville - Martijn Wydaeghe (BEL/Hyundai): 1:02.31.2
2. Kalle Rovanperä - Jonne Halttunen (FIN/Toyota) à 4.3
3. Elfyn Evans - Scott Martin (GBR/Toyota) à 7.4
4. Esapekka Lappi - Janne Ferm (FIN/Toyota) à 8.8
5. Olivier Solberg - Elliot Edmondson (NOR/GBR) à 28.1
6. Takamoto Katsuta - Aaron Johnston (JPN-IRL/Toyota) à 1:18.9
7. Adrien Fourmeaux - Alexandre Coria (FRA - MSport-Ford) à 1:32.9
8. Gus Greensmith - Jonas Andersson (GBR/SWE) à 1:48.1
9. Andreas Mikkelsen - Torstein Eriksen (NOR/Skoda) à 3:08.9 (1er WRC2)
10. Ole Christian Veiby - Stig Runne Skjaermoen (NOR/Volkswagen WRC2) à 3:13.0
Rallye de Suède
Evans abandonne et laisse un boulevard à Rovanperä
27/02/2022 À 09:46
Rallye de Suède
Rovanperä en tête à l'issue de la 2e journée
26/02/2022 À 18:47