Getty Images

Folie sur la Turquie : Neuville out, Ogier repart avec une minute de pénalité

Folie sur la Turquie : Neuville out, Ogier repart avec une minute de pénalité
Par AFP

Le 15/09/2018 à 10:45Mis à jour Le 15/09/2018 à 11:35

RALLYE DE TURQUIE - Thierry Neuville, leader du Championnat du monde, a été contraint à l'abandon samedi matin pour une casse de suspension. La même mésaventure est arrivée à Sébastien Ogier mais le quintuple champion du monde a réussi à boucler la spéciale et occupe la tête. Mais lui aussi va devoir faire avec ses soucis mécaniques. Pourra-t-il continuer ?

Le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford) a gardé la tête du Rallye de Turquie, à l'issue de la 2e spéciale samedi, malgré un problème mécanique, quand le Belge Thierry Neuville (Hyundai) a abandonné.

Un bris au niveau de sa roue avant droite a contraint Ogier à ralentir dans l'ES9, laissant son premier poursuivant, le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai), revenir de 25 à 7 sec 5/10. Le quintuple champion du monde s'est ensuite arrêté à l'arrivée de la spéciale pour réparer. Neuville, lui, a abandonné pour la journée après avoir cassé une suspension pendant la première spéciale du jour.

Ogier à 46 secondes de la tête et 4e du général avant l'ES11

"Malgré ses tentatives pour réparer sa voiture, Thierry Neuville est malheureusement contraint d'abandonner après l'ES8 à cause du bris de suspension subi pendant la spéciale", a annoncé son équipe sur Twitter. Le Belge comptait avant cette spéciale trois dixièmes de seconde d'avance sur son rival français. A l'arrivée de l'ES8, il pointait à 3'32" et perdra encore du temps pour chaque spéciale manquée samedi.

Il pourra reprendre la route dimanche en Rally2 pour espérer inscrire quelques points dans la Power Stage (ES17). Ces événements pourraient rebattre les cartes au Championnat du monde. Ogier compte en effet 23 points de retard sur Neuville au classement des pilotes et n'a que 13 longueurs d'avance sur l'Estonien Ott Tänak (Toyota), provisoirement 4e. Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) était 3e à un peu plus de 32 secondes à l'issue de l'ES9.

Contraint à la réparation dans l'ES9, Sébastien Ogier a terminé la 9e spéciale avec seulement 6 secondes de retard sur le temps imparti. Mais avec 10 secondes de pénalité par seconde de retard, le Français a reçu ainsi une pénalité d'une minute. Après la 10e spéciale courue dans la foulée qu'il a remportée, le pilote M-Sport Ford pointe désormais à la 4e place du général, à 46 secondes de Mikkelsen et 36 secondes de Tanak.

0
0