AFP

Loeb au conditionnel

Loeb au conditionnel
Par AFP

Le 08/09/2010 à 12:53Mis à jour Le 09/09/2010 à 08:45

Sébastien Loeb (Citroën WRT) doit compter sur un concours de circonstances pour espérer se sacrer une septième fois de suite, ce week-end au Japon.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) peut obtenir son septième titre consécutif de champion du monde sous certaines conditions dimanche, lors du rallye du Japon. Mikko Hirvonen (Ford WRT), vainqueur des deux dernières éditions, sera l'autre favori de l'épreuve disputée à Sapporo qui débute jeudi.

Dans cette ville olympique (Jeux d'Hiver 1972) qui a aussi accueilli la Coupe du monde de football, la course aux médailles sera longue et intense: 26 spéciales dont huit passages dans la courte super-spéciale du SuperDome (1,57 km), une salle ultra-moderne où l'Angleterre avait perdu contre l'Argentine au Mondial 2002. Il ne reste plus que quatre rallyes, dont deux sur terre (Japon, RAC) et deux sur asphalte (France, Espagne), et le suspense ne tient plus qu'à un fil. Loeb est en effet reparti du Rallye d'Allemagne avec 58 points d'avance sur Sébastien Ogier, le meilleur des jeunes, et 74 sur Jari-Matti Latvala, le meilleur des pilotes Ford. La seule question sérieuse qui reste posée c'est:

Quand Loeb VII sera-t-il sacré ? Au Japon dimanche, comme en 2005 (2e) et 2008 (3e), devant ses fans japonais, ou en France le 3 octobre, devant ses supporteurs ? "On ne choisit pas l’endroit où on remporte un titre", affirme le principal intéressé. "J’ai envie d’être titré le plus tôt possible et je ferai tout pour cela. Si je suis en tête et que Sébastien Ogier n’est que sixième, je ne vais certainement pas ralentir pour repousser l’échéance ! Tout cela n’a aucun sens". Loeb est encore sous le choc de 2009 (cinq victoires, puis cinq rallyes sans victoire) et d'une fin de saison à suspense (un point d'avance sur Hirvonen à la fin du championnat). Il n'a donc pas l'intention d'attendre la super-spéciale d'Haguenau, à la fin du rallye d'Alsace début octobre, pour coiffer sa 7e couronne, même si cela aurait beaucoup d'allure.

Attention à Solberg

"Nous travaillons d’arrache-pied pour obtenir les meilleurs résultats possible. De toute façon, être sacré au Japon ne dépend pas que de moi, mais également de la position des autres prétendants. Laissons faire le sport", ajoute l'empereur du WRC. Pour faire simple, s'il gagne et qu'Ogier, sur l'autre C4 officielle, ne termine pas mieux que 6e, Loeb sera champion. Mais Ogier va tenter de faire mieux que 6e, sur sa surface préférée, la terre, pour rapporter des points constructeurs à Citroën, face à Ford. Et mieux que Latvala pour rester deuxième du classement pilotes, devant le Finlandais.

Face à Ogier, dont il est très proche en performances, Latvala aura l'avantage de connaître le terrain, pour l'avoir pratiqué en 2008 (2e derrière Hirvonen), à l'époque où Ogier commençait à se faire connaître, en Europe, sur une petite C2. Les deux pilotes Ford devront aussi se méfier de Petter Solberg, dont la C4 privée devrait être très à l'aise sur les pistes de l'île d'Hokkaido. Il ne reste plus que deux rallyes sur terre (Japon, RAC) à l'ex-pilote Subaru, 4e du championnat, pour ajouter une victoire à sa belle saison de patron-pilote. Ca tombe bien, ce sont deux de ses rallyes préférés.

0
0