Getty Images

WRC - Sébastien Ogier (Ford M-Sport) s'impose, Sébastien Loeb (Citroën WRT) cinquième

Ogier fait coup double, Loeb fait top 5
Par AFP

Le 11/03/2018 à 20:43Mis à jour Le 11/03/2018 à 21:18

RALLYE DU MEXIQUE - Le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford), quintuple champion du monde en titre, a remporté le Rallye du Mexique dimanche et repris la tête du Championnat du monde des rallyes (WRC) au Belge Thierry Neuville (Hyundai). Le nonuple champion du monde français Sébastien Loeb, de retour dans la discipline avec Citroën, a fini cinquième.

Sébastien Ogier (Ford M-Sport) reprend les commandes. Le quintuple champion du monde en titre a remporté le Rallye du Mexique dimanche et s'est ainsi emparé de la tête du Championnat du monde des rallyes (WRC) devant Thierry Neuville (Hyundai). L'Espagnol Dani Sordo (Hyundai), à 1'13", et le Britannique Kris Meeke (Citroën), à 1'29", complètent le podium de cette troisième manche de la saison. Le nonuple champion du monde français Sébastien Loeb, de retour dans la discipline avec Citroën, termine cinquième à 2'34".

Sébastien Ogier (Ford M-Sport), vainqueur du Rallye du Mexique 2018

Sébastien Ogier (Ford M-Sport), vainqueur du Rallye du Mexique 2018Getty Images

Ce succès permet à Ogier de redevenir leader au Championnat avec neuf points de plus que Neuville, seulement sixième à 9'13". Quatrième de la Power Stage remportée par l'Estonien Ott Tänak (Toyota), le Belge a grappillé deux points mais Ogier, deuxième, en a inscrit quatre supplémentaires. Déjà vainqueur du Rallye Monte-Carlo en janvier, le Français remporte son deuxième rallye de la saison, après être parvenu à surmonter un ordre de passage défavorable vendredi (2e) qui l'obligeait à balayer une épaisse couche de poussière.

Loeb a perdu la victoire sur une crevaison

"Nos chances étaient minces mais on n'a jamais abdiqué et on signe une grande performance", a-t-il réagi après avoir remporté son quatrième Rallye du Mexique (2013, 2014, 2015 et 2018). Le leader de M-Sport a construit son succès en deux temps, d'abord en limitant les dégâts vendredi, puis en écrasant la concurrence samedi, quand il a remporté cinq des six spéciales prévues sur terre, avant trois courtes spéciales sur asphalte. Ogier a aussi bénéficié samedi de la crevaison, dans l'ES14, de Loeb, alors leader, qui n'avait plus disputé de manche du Mondial des rallyes depuis le Monte-Carlo 2015.

Sébastien Loeb (Citroën WRT) au Rallye Mexique 2018

Sébastien Loeb (Citroën WRT) au Rallye Mexique 2018Getty Images

Deuxième dimanche matin, Meeke disposait d'une avance relativement confortable sur Sordo (près de 11 secondes), mais il a mis sa C3 sur le flanc dans l'ES20 et a tardé à se dégager, coincé dans un fossé. Quatrième au Mexique, le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai) monte sur la troisième marche du podium du Championnat, à la place du Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) seulement huitième, à plus de 15 minutes d'Ogier.

0
0