Citroën Communication

Etape 1 : déclarations

Etape 1 : déclarations
Par Eurosport

Le 25/03/2011 à 21:37Mis à jour Le 26/03/2011 à 06:51

Voici ce qu'ont déclaré les principaux protagonistes à l'issue de l’étape 1 du Rallye du Portugal, vendredi.

Jari-Matti Latvala (Ford WRT, leader) : "Les routes ne nécessitent pas de trop balayer. Les nouvelles WRC ont moins de puissance que les précédentes. Cela fait que les roues ne tournent pas autant qu’avant et que les pistes ne sont pas autant balayées. Je n’ai pas peur des conditions. Je suis le pilote « chassé » à présent. J’ai déjà gagné des rallyes en partant en tête par le passé. Je peux le refaire. Mon pilotage s’est amélioré dans l’après-midi et samedi, il faut que je conduise aussi bien, avec souplesse et précision."

Mikko Hirvonen (Ford WRT, 2e à 11.5 sec) : "La voiture est compacte et agile : c’est un vrai plaisir à piloter. La conduite n’est pas encore complètement instinctive et il y a des domaines où je peux encore m’améliorer mais c’est un bon départ. Dans l’après-midi, je n’ai pas pris de risques ; je ne voulais pas faire quelque chose de stupide. Il y a des pierres sur la route, mais les pneus Michelin ont bien fonctionné."

Sébastien Loeb (Citroën WRT, 3e à 13.7 sec) : "Ce fut une très bonne journée. Les écarts sont très faibles et je suis satisfait de ma position. La bagarre est intense. Nous n’avons vraiment pas lâché beaucoup de temps sur l’ensemble de l’étape. J’ai été assez surpris par le peu de balayage sur des routes qui, d’habitude, pénalisent énormément le leader. J’espère qu’une trace se fera demain. Nous verrons, mais nous pouvons être satisfaits de ce début de rallye."

Sébastien Ogier (Citroën WRT, 4e à 16.7 sec) : "D’après ce que l’on a pu voir depuis le début des reconnaissances, j’ai le sentiment que nous sommes en bonne position. Nous verrons si nos suppositions sont validées mais les réponses n’arriveront que demain. Il faudra bien rouler et voir comment les écarts évoluent."

Olivier Quesnel (Citroën WRT, directeur) : "Notre objectif n’est pas d’être en tête en début de rallye. Nous voulons gagner dimanche et le déroulement de cette première étape est conforme à nos plans. Il fallait terminer la journée aux mêmes positions que ce matin et avec des écarts minimes. La compétition est très relevée, il est difficile de faire la différence."

Petter Solberg (Citroën Solberg, abandon ES6 - crevaison ) : "Je n’arrive pas à y croire. Comment est-ce possible de crever quatre fois en une seule journée ? Il y a encore deux jours à parcourir. Nous avons montré que nous étions rapides. Nous allons attaquer fort."

0
0