AFP

Loeb et Hirvonen, les nouveaux associés

Loeb et Hirvonen, les nouveaux associés
Par Eurosport

Le 13/01/2012 à 20:00Mis à jour Le 13/01/2012 à 20:26

Une équipe Citroën "new look" se présentera mercredi matin au départ du Monte Carlo. Avec Sébastien Loeb en habituel fer de lance et Mikko Hirvonen en nouveau venu dans le baquet de la DS3 n°2.

Du changement dans la continuité, rien de tel pour casser la routine des titres mondiaux. Pour sa dixième saison complète en Mondial, Citroën WRT a conservé Sébastien Loeb et convoqué Mikko Hirvonen, taulier de l'équipe Ford. A l'orée du Monte Carlo, qui lancera le WRC 2012, mercredi, la collaboration s'annonce bien.

AFP

"Toujours une grosse ambiance au bord des spéciales"

"J'ai tout d'abord été impressionné par l'accueil très chaleureux qui m'a été réservé", se réjoui Mikko Hirvonen, transfuge de Ford WRT. "J'ai découvert une équipe de gens passionnés par leur métier. La rigueur des méthodes de travail et le soin apporté à chaque détail m'ont particulièrement marqué. Même si l'équipe est francophone, il n'y a pas de difficulté de communication. Je m'y sens vraiment déjà très bien. Entre les essais et les réunions techniques à l'usine, j'ai déjà passé beaucoup de temps avec les uns et les autres."

Les nouveaux associés se voient briller au "Monte-Carl". "C'est un rallye qui m'a toujours bien réussi", note l'Alsacien, victorieux en 2003, 04, 05, 07 et 08. "Le profil des routes est très agréable et il y a toujours une grosse ambiance au bord des spéciales. N'oublions pas qu'il s'agit du rallye national de Daniel [Elena, le copilote de tous ses succès]. Je suis certain qu'il préférera être à ma droite dans la DS3 WRC plutôt qu'au volant d'une DS3 R3 comme l'an passé !". "Seb" aime toujours autant chambrer "Danos", qui se prend au jeu de piloter comme au temps où ils ne se connaissaient pas. L'an dernier, avec sa DS3 R3, le local de l'étape avait passé le cut de justesse - le top 60 - pour participer à l'ultime étape, couronnée par une montée du Turini qu'il avait transforme en numéro folklorique…

Neuville, l'avenir de Citroën

Pour Hirvonen, qui a échoué de peu contre Loeb l'an passé pour le titre, la question porte sur le statut. "Ce n'est pas la question de numéro un ou deux", tranche-t-il. "Chacun débute la saison avec 0 point au compteur et la réglementation 2012 rendra la bagarre plus saine, y compris entre équipiers. Quelque part, c'est un peu normal que l'équipe attende plus de Sébastien, qui est là depuis dix ans et qui a décroché les huit derniers titres de champion du monde ! Cela me retire un peu de pression, je vais pouvoir prendre le temps de m'habituer parfaitement à la voiture, à l'équipe et à son mode de fonctionnement. De toute façon, je cherche toujours à aborder les situations sous un angle positif, car il s'agit de la meilleure manière d'avancer."

C'est aussi le point de vue d'Yves Matton. "Citroën Racing a décroché les titres Constructeurs et Pilotes au cours des quatre dernières saisons. L'objectif est de poursuivre cette série grâce à nos atouts : la DS3 WRC, nos deux équipages et une équipe soudée derrière eux", annonce le Belge, successeur d'Olivier Quesnel à la direction de Citroën Racing, la division compétition qui englobe Citroën WRT. Ce dernier va mettre Loeb et Hirvonen dans les meilleures conditions de briller, mais le présent ne saurait lui suffire. "L'arrivée de Thierry Neuville au sein de l'équipe va nous permettre de préparer l'avenir en formant un jeune pilote prometteur", rappelle-t-il.

0
0