AFP

Teams officiels 2012 : le point

Teams officiels 2012 : le point
Par Eurosport

Le 15/01/2012 à 22:32Mis à jour Le 15/01/2012 à 22:57

Tour d'horizon des équipes du Mondial des rallyes 2012 avec Citroën WRT, Ford WRT, Ford Stobart et Mini WRC. Le Double chevron reste l'épouvantail face à Ford, qui a recruté le champion du monde Petter Solberg suite au départ de Mikko Hirvonen.

Citroën WRT

Après le passage de la C4 à la DS3 l'hiver dernier, Citroën a cette fois relooké son staff et la moitié de ses tandems pilotes/copilotes. Olivier Quesnel a ainsi payé au prix fort sa gestion maladroite du duo Sébastien Loeb/ Sébastien Ogier en 2011 (Mexique, Grèce) et a été prié de quitter Satory. A sa place de directeur trône désormais Yves Matton. "Le Bison" belge est de l'école du "Grizzly" Guy Fréquelin et connait bien "l'armée rouge" pour y avoir officié comme responsable logistique, coordinateur WRC puis team manager de 2002 à 2007, année du départ de son mentor. Son rayon d'action sera étendu par rapport à celui d'Olivier Quesnel, qui déléguait en grand partie la gestion de l'équipe sur le terrain à Sven Smeets. C'est là où véritablement l'équipe enregistre une perte importante puisque que le Belge vient de partir chez VW. C'est peut-être pour cette raison que Xavier Mestelan-Pinon, le directeur technique qui a postulé pour être le nouveau patron, cumulera les fonctions d'adjoint. Une assurance pour Loeb et Hirvonen d'être écoutés dans leurs aspirations de pilotes.

Jean-Marc Gales, à l'origine du contrat sur mesure de Sébastien Loeb l'été dernier et inspirateur du nouvel organigramme, a tout verrouillé avant d'abandonner son siège de directeur des marques Peugeot et Citroën.

Citroën Communication

Ford WRT

Malcolm Wilson, qui représente la firme étasunienne depuis 1997, a obtenu de Ford Europe une prolongation de deux ans de l'engagement en WRC, contre les cinq espérées. Le directeur de M-Sport, la société qui prépare les Fiesta, reste néanmoins une équipe à statut quasi privée :elle finance elle-même son activité à travers la préparation et la location de bolides à des clients.

Le plus grand changement hivernal reste le remplacement de Mikko Hirvonen par Petter Solberg. Fin 2011, le staff de M-Sport n'avait pas caché sa déception face à l'attentisme du Finlandais, et n'a pas vraiment cherché à prolonger son contrat. Elle savait son vice-champion du monde en contact avec Citroën et a jugé le moment venu de responsabiliser Latvala, vice-champion du monde 2010, en lui donnant les clés de n°1. Réputé fougueux, le Finlandais de 28 ans va devoir montrer une nouvelle qualité : la régularité sur tous les terrains. Conscient de son rôle, il vise un top 3 au Monte-Carlo.

Ford WRT

Ford Stobart

L'équipe 2 de Ford, définie comme privée, va débuter la saison avec deux espoirs : l'Estonien Ott Tanak, qui aurait pu être aligné chez Ford WRT si Petter Solberg n'était pas arrivé, et le Russe Evgeny Novikov, copiloté par le Français Denis Giraudet.

Mini WRC

L'Espagnol Dani Sordo, étonnant 2e en France l'an dernier, a été le seul pilote de l'équipe confirmé pour un programme officiel en 2012, assez tardivement. La grande faiblesse du préparateur Prodrive est un budget famélique qui interdit quasiment toute mise à jour technique d'envergure de la part de BMW. Le Britannique Kris Meeke en a fait les frais, laissant sa place au jeune Français Pierre Campana, au départ sur la Countryman n°52, navigué par Sabrina de Castelli.

Deux autres Mini sont sur la liste des engagés Constructeurs, pour le Portugais Armindo Araujo et le Brésilien Paulo Nobre.

0
0