Monte-Carlo 2014 - Doublé français : Sébastien Ogier (VW) vainqueur devant Bryan Bouffier (Ford)

Ogier démarre en trombe

Le 18/01/2014 à 21:59Mis à jour Le 18/01/2014 à 22:17

Sébastien Ogier (VW) a remporté le prestigieux Rallye Monte-Carlo samedi soir, au terme de trois jours de compétition sur des routes très piégeuses. Le Français a gagné devant son compatriote Bryan Bouffier (Ford M-Sport) et le Britannique Kris Meeke (Citroën WRT).

Passé en tête de l'épreuve à l'issue de l'ES9, vendredi, au détriment de Bryan Bouffier (Ford M-Sport), le Gapençais a finalement porté samedi son avance à 1'18"9 sur son compatriote, sans attaquer outre mesure dans la Bollène-Vésubie-Moulinet passant par le col du Turini (ES12), et Sospel-Breil-de-Roya (ES13 et ES15). L'ES14, répétition de l'ES12, a été annulée suite à l'accident du premier concurrent, le Slovaque Jaroslav Melicharek (Ford), qui a bloqué une route particulièrement enneigée.

Kris Meeke dix ans après Colin McRae

Le dernier chrono était le support de la power stage, qui offrait des bonus de trois, deux et un points aux plus rapides. Sur un parcours couvert de pluie, Sébastien Ogier (VW) a été battu de 0"2 par son coéquipier Jari-Matti Latvala alors que Kris Meeke (Citroën WRT) a obtenu le troisième temps.

Bryan Bouffier (Ford M-Sport) et ce même Kris Meeke ont complété le podium, dont la cérémonie aura lieu dimanche sur le port de Monaco. Pour le Tricolore, engagé sur une Fiesta privée, comme pour le Nord-Irlandais, il s'agit du meilleur résultat en Mondial. Meeke est aussi le premier britannique à monter sur le podium du Monte-Carlo depuis Colin McRae en 2004.

La France compte à présent huit lauréats dans l'épreuve monégasque pour un total de seize succès, dont sept pour le seul nonuple champion du monde Sébastien Loeb, sous les couleurs de Citroën (2003-2005, 2007, 2008, 2012, 2013). Du côté des marques, c'est la quatrième fois qu'une enseigne allemande s'impose dans la plus grande classique du Mondial, puisque VW s'ajoute à Porsche (1978), Opel (1982) et Audi (1984).

Au Championnat du monde Constructeurs, VW, champion en titre, est leader devant Citroën, qui pour la première fois depuis 2002 n'a placé aucun pilote à un moment ou un autre en tête de l'épreuve.

0
0