Les déclarations de l'étape 2

Les déclarations de l'étape 2
Par Eurosport

Le 07/02/2004 à 12:00Mis à jour

Quelques impressions recueillies au cours de l'étape 2 du Rallye de Suède, samedi. Au programme : Sébastien Loeb, Carlos Sainz, Guy Fréquelin (Citroën), Marcus Grönholm, Freddy Loix (Peugeot), Petter Solberg, Mikko Hirvonen (Subaru).

Guy Fréquelin (Citroën Sport, directeur) : "Etre en tête d'un rallye comme ça, aussi piégeux et dans les conditions dans lesquelles il se déroule cette année, c'est-à-dire sans mur de neige et donc à la sanction immédiate... Mais, depuis l'Australie l'an dernier, je ne m'étonne plus de rien quand il s'agit de Sébastien."

Freddy Loix (BEL/Peugeot 307, abandon - moteur ES12), après l'ES9 : "Malheureusement, je suis sorti ce matin. Nous avons heurté un arbre à l'avant droit et perdu environ une minute. La route était très glissante et je pense que j'aurais dû choisir des pneus neige plutôt que des gommes pour la glace. Dans la dernière boucle de deux spéciales le moteur ne tournait pas bien à bas régime. Cela ne nous a pas coûté trop de temps mais c'était gênant lors des freinages."

Petter Solberg (NOR/Subaru Impreza, 5e à 1 min 28.1 sec), après l'ES7 : "Pas un brillant départ. J'ai senti qu'il y avait quelque chose de pas clair avec la puissance moteur et j'ai freiné trop tard à un virage, et je suis sorti. Heureusement, il y avait des spectateurs pour me pousser."

François Duval (BEL/Ford Focus, 46e à 48 min 23.4 sec) : "En abordant une courbe à droite, l'arrière de notre Focus a tapé un mur de neige qui nous a fait pivoter et retomber légèrement en contrebas (ES9). La voiture était intacte, mais nous étions bloqués. Les spectateurs ont mis une demi-heure à arriver pour nous venir en aide, car il n'y avait personne à cet endroit."

0
0