From Official Website

Suède : le film de l'étape 2

Suède : le film de l'étape 2
Par Eurosport

Le 04/02/2006 à 12:30Mis à jour

Vainqueur de cinq des sept spéciales disputées samedi, le leader du Rallye de Suède Marcus Grönholm (Ford Focus) a porté de 10.2 à 25.1 sec sa marge de sécurité sur son suivant, Sébastien Loeb (Citroën Xsara).

ETAPE 2 Hagfors / Hagfors : 7 spéciales (127,80 km)

Sortie du parc fermé - Hagfors : 06h50

Assistance D (10 minutes) : 07h10

ES7 Hara 1 (11.32 km) : CARLSSON SUR LE PODIUM

Une temperature à -19°C, de la neige et de la glace sur la route ; bref, une nouvelle journée typiquement suédoise débute. Mikko Hirvonen, le pilote N.2 de Ford, reprend en SupeRallye après son abandon la veille, dans l'avant dernière spéciale.

Au général, Gröhnolm porte son avance à 15.1 sec sur Loeb. Du changement derrière : Carlsson (SUE), qui a heurté un banc de neige, ravit la 3e place à son comparse de Mitsubishi Italie, Galli, et Stohl (Peugeot) prend la 5e place au pilote de DTM, Ekström (Skoda).

Une crevaison pour le 3e pilote Citroen Kronos, Daniel Sordo, qui installe la roue de secours sur la liaison avant l'ES8.

ES8 Sundsjon 1 (20.78 km) : GRONHOLM MAINTIENT LA PRESSION

A nouveau le plus rapide, Grönholm repousse Loeb de 2.8 sec supplémentaires. 17.9 sec à présent entre les deux doubles champions du monde.

Poursuite du mano a mano pour la 3e place, que Galli reprend à Carlsson.

Plus de six minutes envolées pour Dani Sordo (Citroën Xsara Kronos), qui a tapé un mur de neige 5 km aprrès le départ. L'Espagnol quitte la 12e place pour la 20e. Même soucis pour Manfred Stohl mais la sanction s'arrête à 20 sec.

Loeb (Citroën) : "Sur la ligne de départ de ''Hara' (ES7), j'étais déjà 'vert'. Glace vive, mon oeil ! Elle était couverte d'une pellicule de neige. J'ai passé toute la spéciale à rattraper les pertes d'adhérence de la voiture. Dans 'Sundsjön' (ES8), je suis en général bien. Mais les premiers partiels m'étaient défavorables : 2 sec, puis 3.6 sec de retard. Heureusement, la fin de la spéciale était plus 'glace propre'. J'ai pu limiter les dégâts en ne perdant 'que' 2.8 sec. Il va falloir maintenant effectuer des choix plus inspirés..."

Solberg (Subaru) : "Dans l'ES7, nous avons essayé un set up différent et ça semble marcher. Il y avait pas mal de neige fraîche près du départ, ce qui n'a trop pas convenu à notre choix de pneus mais la surface était plus dure vers la fin et étions plus rapides sur le dernier intermédiaire. L'ES8 était OK mais il y avait encore beaucoup de neige et la voiture sous-virait. Nous allons faire des changements sur le set-up à l'assistance."

Sordo (Citroën) : "Un kilomètre environ après le départ de 'Sundsjön' (ES8), je suis arrivé un peu vite sur un freinage. J'ai souviré, et je me suis 'tanké' dans le mur de neige. En dépit de l'aide des spectateurs, il a fallu plusieurs marches avant/arrière successives pour pouvoir repartir."

Assistance E (30 minutes) : 09h43

ES9 Likenas (21.78 km) : GRONHOLM EN PATRON

Pour la spéciale la plus au nord du rallye, le mercure fait paradoxalement un effort pour remonter à un généreux -8°C.

L'interruption à l'assistance n'a rien changé et Grönhom reste invaincu, en 12 min 19.6 sec. "Full pedal", comme on l'appelait à ses débuts chez Peugeot, déclare n'avoir pourtant pris aucun risque. Loeb à 3.4 sec. 21.3 sec au général entre les deux.

ES10 Hara 2 (11.32 km) : ET DE QUATRE

Grönhom déroule sur cette portion étroite mais endommagée par le premier passage matinal : 4e scratch de suite. Loeb à 0.3 sec. "MG" porte l'addition à 21.6 sec.

Matthew Wilson, le fils de Malcom WIlson, le patron de l'équipe officielle Ford, rudoie sa Focus du team Stobart dans un banc de neige. Les spectateurs extirpent sa voiture mais le chrono s'en souvient : plus de deux minutes ont été gaspillées.

ES11 Sundsjon 2 (20.78 km) : MANO A MANO CARLSSON / GALLI

Grönholm colle encore 6.5 sec à Loeb, qu'il rejète à 28.1 sec.

La 3e place est l'objet d'un chassé croisé incessant. Au tour de Carlsson de la squatter mais il serait étonnant que l'on en reste là car Galli reste en embuscade, à 2.4 sec. Les deux hommes sont à plus de 2 minutes.

Après un tonneau sans dommage pour l'équipage, Henning Solberg (NOR/Peugeot 307) a pu rejoindre la fin de la spéciale.2 min 00.9 sec de perdues dans la cabriole. Le frère aîné de Petter Solberg tombe de la 6e à la 9e place au général, à 4 min 33.8 sec.

5e au général avant le départ, Manfred Stohl a eu moins de chance, sa Peugeot 307 étant resté calée dans un fossé. Abandon.

Réduit à piloter sur le seul 4e rapport, Petter Solberg (Subaru) ne rend que 29.9 sec.

Petter Solberg (Subaru) : "Nous avons décidé de refaire la boîte de vitesses d'hier et ça a marché au début. J'avais un bon feeling avec la voiture et elle était très rapide. Mais avant l'ES10, j'ai compris que quelque chose n'allait pas car j'ai manqué deux vitesses. J'ai du faire l'ES11 en 4e vitesse. Nous nous attendions à moitié à cela, mais c'était important de faire des kilomètres avec la boîte de vitesses."

Chris Atkinson (Subaru) : "Malheureusement, nous avons choisi les mauvais pneus et ils ne convenaient absolument pas. Même s'il restait des clous sur les pneus, j'avais l'impression qu'il n'y en avait plus. Dans certains virages en 5e, nous avons du ralentir en 3e et utiliser le frein à main."

Promotions de Tuohino (Citroën) et Eström (Skoda) aux 5e et 6e rangs.

Regroupement- (Hagfors (13 minutes) : 14h23

Assistance F (30 minutes) : 14h36

ES12 Vargasen 2 (39.95 km) : SENSATIONNEL EKSTRÖM

Alors que la nuit enveloppe la Suède, Mattias Ekström justifie sa nomination chez Skoda Red Bull. Le Suédois, habituel pilote DTM, vient encore cette année se faire plaisir chez lui. 5e temps sur le secteur, le vainqueur de la Nations Cup 2005 (avec Tom Kristensen) gagne 15.3 sec et apparaît dans les 5 premiers au classement général. Tuohino descend en 6e position, à 10.9 sec

L'autre fait saillant de cette spéciale est la première défaite de la journée de Grönholm (Ford), doublé par Loeb (Citroën) dans la course au scratch. Le champion du monde 2000-2002 s'est battu lui-même en calant et en mettant 7 secondes à redémarrer.

Les ennuis continuent pour Petter Solberg sur cette plus longue spéciale de la 55e edition du Rallye de Suède. 10 km après le depart, le champion du monde 2003 vire large et plante la calandre de son Impreza WRC2006 dans un ban de neige. La prise d'air de refroidissement est obstruée et la temperature monte, limitant de façon drastique la puissance du moteur.

ES13 Hagfors Sprint (1.86 km) : LOEB POUR FINIR

Cette superspéciale revient à Loeb (Citroën). Grönholm est 2e à 0.7 sec. Solberg (Subaru) en perdition. "Hollywood" est à 2 min 41.1 sec. Les derniers espoirs de marquer dimanche s'envolent.

Assistance G - Flexiservice (45 minutes) : 17h27

Entrée au parc fermé : 18h38

Top 5 au général à l'issue de l'étape 2 : 1-Grönholm (FIN/Ford Focus) en 2h 21 min 51.9 sec, 2-Loeb (FRA/Citroën Xsara) +25.1 sec, 3-Carlsson (SUE/Mitsubishi Lancer) +2 min 32.7 sec, 4-Galli (ITA/Mitsubishi Lancer) +2 min 33.0 sec, 5-Ekström (SUE/Skoda Fabia) +3 min 28.1 sec

Infos, résultats, classements : suivez en direct sur notre site toutes les spéciales du Rallye de Suède, du 3 au 5 février 2006.

0
0