Eurosport

NBA 2K18 : plus haut et surtout plus fort

NBA 2K18 : plus haut et surtout plus fort

Le 20/09/2017 à 18:29Mis à jour Le 20/09/2017 à 19:44

JEUX VIDEO – Tous les ans, 2K Sports offre aux fans de basketball et aux joueurs une des simulations sportives les plus abouties de l’année. NBA 2K18 ne déroge pas à la règle avec un opus encore plus poussé dans le réalisme et toujours plus complet. Et cette année, plus que jamais dans la série, les fous furieux de balle orange comme les non-initiés pourront y trouver leur compte.

Chaque année, c’est la même rengaine. Depuis le passage aux consoles de dernière génération, NBA 2K s’est imposé comme un des jeux vidéo à côté duquel tout bon gamer fan de sport (et vice-versa) ne peut pas passer. La série a su placer le basket au même niveau que le football sur le plan du réalisme du sport en pixel, ne cessant de repousser les limites de ce que le joueur imaginait possible. Et 2K Sports ne s’est pas arrêté en si bon chemin, bien au contraire.

Arrivé au sommet, "2K" a vu poindre pour ces dernières versions des petites craintes quant au fait de se reposer sur ses lauriers et de ne proposer à la vente qu’une mise à jour de l’édition précédente. La rançon de la gloire en somme, tant, opus après opus, la barre était placée haute. Pour cette édition 2018 (sortie le 15 septembre), la révolution n’est toujours pas de mise. Mais le studio américain est loin d’avoir fait dans l’attentisme. Ce NBA 2K18 apporte juste ce qu’il faut de petits ajustements pour accroitre le plaisir de jeu.

Fantastique de réalisme, comme à son habitude, le dernier-né de la série s'affiche fièrement comme étant le premier à proposer des visuels en 4K sur toutes les plateformes de salon. Même la Nintendo Switch, moins puissante, a le droit à une version très satisfaisante graphiquement en version nomade.

Paul George dans NBA 2K18

Paul George dans NBA 2K18Eurosport

De 7 à 77 ans

En reprenant entièrement leur système de numérisation des visages et la physique des joueurs, 2K va un peu plus loin encore dans la sensation de regarder une rediffusion des matches la nuit. Ce travail sur le corps des protagonistes se ressent aussi dans les déplacements, moins scriptés et plus fluides que par le passé. Les joueurs misant, à la Westbrook, sur les pénétrations jusqu'au cercle auront moins le sentiment de devoir affronter un mur en cas de bonne défense. Les habitués devront certainement retrouver leurs sensations, notamment en défense, l'affaire de quelques minutes.

Ces subtilités de forme bienvenues ne seraient rien sans un fond du même acabit. Depuis plusieurs années, 2K Sports a placé le mode carrière au cœur de ses jeux. Après les apparitions de Spike Lee ou de Michael B. Jordan, la star hollywoodienne est cette fois le décor. Grande nouveauté de cet opus, "Run the neighbourhood" fait passer NBA 2K dans une nouvelle dimension du jeu en ligne.

Un seul environnement pour tous les joueurs, une navigation dans une ville où vous pouvez vivre votre expérience avec votre franchise NBA comme lutter pour être le maître du basket de rue, des magasins, des mini-jeux… Le mode a été revu de A à Z, dopé par de nombreux contenus supplémentaires. Plus facile d'accès, plus personnalisable (tant dans l'apparence de votre personnage que dans son style de jeu), ce "Quartier" est une belle porte ouverte sur des gamers plus habitués aux codes du jeu vidéo qu'à ceux du basket en lui-même. C'est une affaire de goût mais on aurait aimé un scénario plus axé sur le sport, plus réaliste que celui de DJ, ancien joueur universitaire, passé par le monde de la musique, pour finalement se faire repérer après quatre matches de basket par l'équipe que vous aurez indiqué comme étant votre favorite.

"The Neighbourhood", mode carrière de NBA 2K18

"The Neighbourhood", mode carrière de NBA 2K18Eurosport

Des modes de jeu proches de l'inépuisable

Cette histoire correcte (aux personnages secondaires toujours aussi agaçants par moments) mais sans grand génie ternit dès l'entame du mode la profondeur qu'offre encore la carrière dans NBA 2K. L'exigeant mode GM n'a pas non plus perdu de son densité et a lui aussi eu désormais le droit à son scénario, réussi dans l'ensemble, mais que l'on regrette d'être unique, quelle que soit l'équipe que vous choisirez de diriger. Certainement un des axes à développer pour le futur 2K19. Le mode Mon Equipe n'a pas été oublié et prend du muscle, avec de nombreuses nouveautés dont l'excitant "Pack & Play-offs", proche du mode Draft que propose FIFA.

Vous allez donc pouvoir passer de nombreuses heures sur 2K18 cette saison 2017-2018. Dites à vos potes dingues de NBA que vous êtes parés pour de longues soirées / nuits. Même les fans les plus anciens auront de quoi y trouver leur compte avec l'ajout d'équipes All-Time par franchise, un régal pour les nostalgiques. Et si vos compagnons de manette ne sont pas disponibles, dites à votre petit cousin de vous rejoindre dans le "Neighbourhood". Plaire à tous les goûts était le vrai défi d'un NBA 2K18 qui aurait pu se contenter de ronronner. Le pari est (encore une fois) réussi.

0
0