Getty Images

Sixers-Lakers, une belle finale NBA… dans cinq ans ?

Sixers-Lakers, une belle finale NBA… dans cinq ans ?

Le 08/12/2017 à 07:31Mis à jour Le 08/12/2017 à 07:45

NBA - Los Angeles a battu Philadelphia (104-107) au terme d’un match plaisant cette nuit. Il y avait tous un tas de jeunes joueurs prometteurs qui se sont illustrés sur le parquet. De quoi rêver d’une affiche plus prestigieuse entre les deux équipes d’ici quelques années.

Le match : Philadelphia-Los Angeles, un avant-goût du futur de la NBA

Des ambiances bouillantes, Luke Walton en a connu quelques unes. Le coach des Lakers a notamment décroché deux bagues avec la franchise mythique à l’époque où il était encore joueur. Il a déjà goûté au parfum des finales et aux salles chauffées à blanc à Boston ou Utah. Il sait donc de quoi il parle quand il confie après le match de la nuit que l’atmosphère à Philadelphie était digne "d’un choc de playoffs". Les supporteurs des Sixers ont notamment sifflé Lonzo Ball à chaque fois qu’il touchait le ballon et ils ont hué son père LaVar quand il leur a fait signe depuis sa loge.

Pas de tensions mais beaucoup d’engagement sur le terrain. Les acteurs de la rencontre nous ont offert un match particulièrement serré, finalement remporté sur le fil par les Californiens. Les uns et les autres se sont poussés à donner le meilleur d’eux-mêmes. Tous un tas de jeunes joueurs prometteurs ont donc régalé cette nuit. Ben Simmons, le premier choix de la draft 2016, a par exemple rejoint Michael Jordan dans l’Histoire en en compilant le troisième rookie de sa carrière alors qu’il n’est encore qu’un rookie. L’Australien a terminé avec 12 points, 13 rebonds et 15 passes. Brandon Ingram, son dauphin à la draft et adversaire direct du soir, a lui inscrit 21 points avec 7 rebonds et 6 passes. Il a surtout planté le panier pour la gagne, à trois-points, à moins d’une seconde de la sirène !

Avec une belle offrande de Ball sur l’action décisive. Le meneur rookie a d’ailleurs lui aussi fait un bon match (10 pts, 8 rbds et 8 pds). Julius Randle a inscrit 16 points et Joel Embiid, superstar en devenir des Sixers, a démoli la raquette adverse (33 pts, 6 rbds, 7 pds). Tous ces gars-là ont moins de 25 ans. L’avenir leur appartient. Surtout pour Philadelphia qui a tout de l’équipe du futur. Mais même Los Angeles a des raisons de rêver. Les Lakers ont quelques bons jeunes mais ils ont aussi l’attractivité pour signer un ou deux joueurs majeurs dans les années à venir. Vu la vitesse à laquelle tous ces prodiges progressent, il n’est pas improbable que tout ce beau monde se retrouve pour des matches d’un enjeu bien plus grand plus tôt que prévu.

Le joueur : Bradley Beal remet ça !

Auteur de 51 points au match précédent, Bradley Beal est décidément en pleine forme. Orphelin de John Wall, blessé, l’arrière en profite pour diriger le flow offensif des Washington Wizards. Il a récidivé en inscrivant 34 points contre les modestes Suns cette nuit. Et son équipe est encore repartie avec la victoire. A ce rythme, Beal devrait enfin se frayer un chemin jusqu’au All-Star Game. Il tourne d’ailleurs à presque 24 points, 46% aux tirs, 36% à trois-points et 4 rebonds depuis le début de la saison.

La surprise : Les Nets envoient le Thunder au tapis

Quelle belle soirée pour Brooklyn. Quelques heures avant le match contre Oklahoma City, la franchise new-yorkaise concluait l’arrivée de Jahlil Okafor, débarqué en provenance de Philadelphie en compagnie de Nik Stauskas (et d’un second tour e draft) et en l’échange de Trevor Booker. Un pari peu risqué pour un joueur qui était encore considéré comme l’un des plus prometteurs – et des plus forts ! – de sa génération au lycée et à l’université. Une potentielle très belle affaire de plus réalisée par les dirigeants des Nets.

Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, les valeureux joueurs de Brooklyn ont aussi offert à leurs supporteurs une victoire devant le prestigieux Thunder. Russell Westbrook (31 points mais à 10/27) et Carmelo Anthony (11 pts à 5/20) ont beau être des superstars, ils n’ont rien pu faire contre Caris LeVert (21 pts, 10 pds) ou Rondae Hollis-Jefferson (17 pts). Pas le même standing mais ça fait gagner. C’est déjà la dixième victoire de la saison pour Brooklyn.

Tous les scores

Sixers – Lakers : 104-107
Suns – Wizards : 99-109
Nets – Thunder : 100-95
Jazz – Rockets : 101-112

0
0