AFP

Coupe du monde : Fourcade veut égaler Bjoerndalen et devenir "un meilleur athlète"

Fourcade veut égaler Bjoerndalen et devenir "un meilleur athlète"
Par AFP

Le 30/11/2016 à 09:56

COUPE DU MONDE - Sacré à cinq reprises, Martin Fourcade part cette année en quête d'un sixième titre, histoire d'entrer encore un peu plus dans la légende de son sport en égalant Ole Einar Bjoerndalen. Mais le Français ne se contentera pas d'une victoire au classement général, il veut aussi devenir "un meilleur athlète".

Eurosport Player : Regardez le meilleur de la saison de Biathlon en LIVE

Voir sur Eurosport

Intouchable depuis cinq ans, Martin Fourcade compte bien renforcer sa légende et entrer un peu plus dans l'Histoire avec un 6e sacre d'affilée lors de la saison de Coupe du monde de biathlon dont les épreuves individuelles débutent jeudi pour les hommes (20 km).

A 28 ans, le Français est au sommet de son art et on voit mal qui pourrait venir menacer son trône tant il a écoeuré la concurrence ces dernières années. L'exercice 2015-16 aura été à cet égard révélateur: outre un 5e Globe de cristal consécutif (un record), le double champion olympique de Sotchi (2014) a raflé quatre médailles d'or aux Mondiaux d'Oslo, ratant d'un rien le "Grand Chelem" avec l'argent sur la "mass start". Une domination implacable que Fourcade espère poursuivre pour égaler le mythique Ole Einar Bjoerndalen, seul biathlète à avoir décroché six victoires au classement général de la Coupe du monde (non consécutives).

Martin Fourcade à Östersund

Martin Fourcade à ÖstersundPanoramic

"Faire mieux (que les saisons précédentes) c'est toujours compliqué. J'ai l'impression de faire des saisons magnifiques depuis trois-quatre ans. Quand je regarde l'an dernier, 2013, 2014, je me dis que ce sera compliqué de faire mieux. L'objectif c'est de faire aussi bien", explique le Français.

" Je n'arrive plus à me motiver en me disant: 'j'ai envie d'être champion du monde'. "

Au-delà de la quête des podiums, Fourcade s'est fixé d'autres missions en cette saison non-olympique : "Depuis Sotchi, je n'ai plus aucun objectif en termes de résultats, dans le sens où j'ai gagné tout ce que j'avais envie de gagner. Je n'arrive plus à me motiver en me disant : 'j'ai envie d'être champion du monde'. Je veux être meilleur comme athlète. C'est quelque chose d'intérieur, la fierté d'avoir réussi à mettre quelque chose en place, d'avoir fait les bons choix, notamment en termes d'entraînement."

De quoi donner de l'espoir à ses rivaux ? Les Norvégiens restent à l'affût avec Johannes Boe, aux dents longues à 23 ans et dauphin de Fourcade la saison dernière. Boe a démontré tout son potentiel en s'imposant dans le relais mixte dimanche en compagnie notamment de Bjoerndalen, inusable à 42 ans. Mais pour Fourcade, la menace viendra principalement de l'Allemand Simon Schempp, "le biathlète le plus régulier", selon lui, dont il a clairement fait son "adversaire principal".

En attendant de vérifier ses pronostics sur les pistes, Fourcade a pu mesurer son état de forme lors du relais simple mixte, sorte de hors d'oeuvre avant les individuelles, remporté dimanche avec sa compatriote Marie Dorin-Habert. Le Français a ainsi constaté sa nouvelle assurance au tir, malgré le débauchage par la Norvège de l'entraîneur Siegried Mazet, remplacé par Franck Badiou.

0
0