Course hippique

Soumillon : « Toutes les courses étrangères sont importantes »


Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 02/05/2012 à 16:50 -
Par Eurosport - Le 02/05/2012 à 16:50
Soumillon : « Toutes les courses étrangères sont importantes »Christophe Soumillon, après avoir conquis une nouvelle Cravache d'Or, évoque cette récompense et ses objectifs.
 

Avec cette quatrième Cravache d'Or, vous n'êtes plus qu'à un trophée de Cash Asmussen ; Yves Saint-Martin en totalise quinze. Qu'est-ce qui vous différencie de ces deux champions ?
Asmussen est une légende vivante, il a apporté beaucoup de style et fait évoluer la discipline avec sa monte et une esthétique à l'américaine. On a la même taille et la même morphologie. Je ressemble plus à lui qu'à Saint-Martin.

Pensez-vous les rattraper, voire les dépasser au nombre de Cravaches ?
Concernant Yves Saint-Martin, je pense que non. Même s'il me reste encore dix à quinze ans de carrière, mes collègues sont doués et décrocher la Cravache chaque année est infaisable. Aujourd'hui, la condition physique et le mental sont là, mais à 45 ans on est moins performant qu'à 30.

Vous avez déjà remporté deux Prix de l'Arc de Triomphe : cela reste à nouveau l'une des épreuves à aller chercher ?
J'aimerais bien la glaner une troisième fois, mais c'est toujours compliqué de s'imposer. Il faut des chevaux bons et avec de la tenue.

Rêvez-vous toujours du Derby d'Epsom ?
Là aussi, ce sera difficile, y compris pour les coaches qui ne sont ni Anglais ni Irlandais. Mais toutes les courses étrangères sont importantes : la Dubaï World Cup, par exemple, est une épreuve très prisée. Le team Mike de Cock est l'un des top 5 au monde et on travaille pour y arriver, on ne baisse pas les bras.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×