2010 Giro Matthew Lloyd (Omega) - Reuters
 
Article
commentaires
Cyclisme > Tour d’Italie

Le jour de Lloyd

Le jour de Lloyd

Par Eurosport
Par Eurosport - Le 14/05/2010 à 12:57
Peu habitué aux honneurs, Matthew Lloyd (Omega Pharma) a remporté en solitaire la 6e étape du Tour d'Italie, vendredi à Marina di Carrara. L'Australien s'offre la plus belle victoire de sa carrière. Mauvaise surprise pour Danilo Hondo (Lampre), qui a cru gagner en réglant le sprint du peloton...

Matthew Lloyd, champion d'Australie 2008, a conclu une longue échappée lancée dès le 45e kilomètre en compagnie du Suisse Rubens Bertogliati qui a pris la deuxième place à plus d'une minute. L'Australien, qui réside près de Milan, a distancé son compagnon dans la dernière difficulté du jour, à 11 kilomètres de l'arrivée jugée sur les bords de la mer Ligure.

"Incroyable !", a déclaré Lloyd en secouant la tête. "Pour moi, le Giro est une course spéciale, romantique, très belle. Alors, gagner une étape..." Bientôt âgé de 27 ans (le 24 mai prochain), l'Australien court pour l'équipe belge Omega Pharma (anciennement Predictor puis Silence) depuis 2007. Il s'est notamment classé 30e du Giro 2008.

Week-end test pour Nibali

Au lendemain du succès du Français Jérôme Pineau, les sprinteurs n'ont pu lutter pour la victoire. C'est seulement pour la troisième place que l'Allemand Danilo Hondo a réglé le peloton, à 1 min 15 sec du vainqueur. Sur ce parcours de 172 kilomètres troublé une nouvelle fois par une grosse averse, l'Italien Paolo Tiralongo, le principal lieutenant du Kazakh Alexandre Vinokourov en vue de la montagne, a dû abandonner sur chute, tout comme le Français Guillaume Bonnafond.

Danilo Hondo est un autre malheureux du jour. L'Allemand a réglé le sprint du peloton. Ce n'était que pour la troisième place, mais le coureur de l'équipe Lampre a cru l'emporter avant de déchanter une fois descendue de son vélo... L'Italien Vincenzo Nibali (Liquigas) a conservé le maillot rose de leader avant deux étapes difficiles, à Montalcino puis au Terminillo. Samedi, la 7e étape de 220 kilomètres conduit de Carrara à Montalcino par un final très attendu sur les "strade bianche", des routes non goudronnées dans les collines toscanes.