Eurosport
 WTCC : Circuit Paul RicardRegarder 
 
 
Football - Arbitrage

Arbitrage, nouvelle règle du hors-jeu : le point de règlement qui change tout

La loi du hors-jeu a été modifiée par l’International Football Association Board (IFAB) en ajoutant un point-clé qui fera débat. Son application s’annonce ardue. La question sera désormais de savoir si le ballon a été disputé par le défenseur ou non. Explication.

 
Hors-jeu : le nouveau règlement qui change (et complique?) tout - FootballFrom Official Website
 

S’il y a bien une règle fondamentale dans le football, c’est celle du hors-jeu. On ne compte plus les actions annihilées par une position de hors-jeu (valable ou non d’ailleurs), les défenseurs s’arrêtant de jouer pour réclamer à l’arbitre de touche de lever son drapeau, les attaquants pestant qu’ils étaient bien alignés… Cette loi du hors-jeu symbolise la difficulté d’appréciation en temps réel propre à la fonction d’arbitre. C'est bien parti pour durer.

Pour faciliter la prise de décision des arbitres, l’International Football Association Board (IFAB), l’organisation en charge des règlements dans le football, a décidé d’apporter quelques modifications à la loi XI, suite aux directives de la FIFA. Parmi les modifications décidées en mars et applicables dès le mois de juillet, un point-clé fait débat. Dans les nouveaux textes, il est stipulé qu’un joueur qui ne dispute pas le ballon à son adversaire ne sera pas sanctionné si le défenseur manque son intervention, quand bien même il serait en position de hors-jeu.

"Tirer un avantage de sa position" et "En lui disputant le ballon" : les mots qui changent tout

Il y a trois conditions pour que l’attaquant soit signalé hors-jeu : s’il "intervient dans le jeu", "interfère avec un adversaire" ou "tire un avantage de sa position de hors-jeu" (se référer au texte de la FIFA). C’est sur les deux derniers points que l’IFAB a apporté des modifications. Le texte dit exactement "qu’interférer avec son adversaire signifie empêcher un adversaire de jouer ou d’être en position de jouer le ballon en entravant clairement sa vision du jeu ou en lui disputant le ballon." L’autre ajout concerne la notion d’intervention délibérée ou non du défenseur. C’est celle-ci qui détermine si l’attaquant tire ou non avantage de sa position. Cela veut dire que désormais, un joueur en position de hors-jeu qui reçoit un ballon volontairement joué par son adversaire n’est plus signalé hors-jeu s’il est déjà défait du marquage.

Comment évaluer si un joueur s’est déjà soustrait à son marquage ? "S’il se trouve à une distance de plus d’un mètre et cinquante centimètres de son adversaire", nous a déclaré un officiel de l’URBASFA, la fédération belge, qui a mis en ligne deux documents (une note et une video) pour expliciter cette nouvelle règle. Même si le défenseur manque son intervention en voulant couper la passe après avoir senti l’attaquant prêt à plonger dans son dos, si celui-ci (l’attaquant) n’est pas directement au duel avec lui au moment du déclenchement de la passe, il n’y aura plus hors-jeu. En revanche, un joueur restera jugé en position de hors-jeu si, situé derrière la défense au moment auquel le ballon lui est adressé, il dispute le ballon à son adversaire, il profite d'un ballon dévié par un défenseur ou d'un arrêt du gardien qui lui permettrait de récupérer le ballon.

Un casse-tête pour les arbitres?

Cette nouvelle réglementation du hors-jeu, censée faciliter la tâche des arbitres, pourrait au contraire amener de la confusion supplémentaire. Toute la semaine, la twittosphère a débattu de la pertinence et du sens de cette nouvelle règle, à laquelle diverses interprétations ont pu être données. La décision de l’arbitre pour juger si l’attaquant est à une distance respectable ou non du défenseur et qu’il ne lui dispute pas le ballon sera forcément sujet à interprétation. Sollicitée par téléphone et par e-mail, la FIFA n’a pas répondu à notre demande d'éclaircissement de cette nouvelle règle qui, interprétée à l'extrême, constitue un sorte d’encouragement pour les numéro 9 du monde entier à jouer la carotte. Si, évidemment, il leur reste interdit de se poster dans la surface en attendant les passes des partenaires, ils pourront toujours miser sur un fait de jeu ou une erreur de défenseur pour se retrouver en seul à seul avec le gardien.

A propos de l'auteur
 - Eurosport

Membre de la rédaction depuis mars 2013, Antoine Ziadé écrit notamment sur le football et le rugby. Formé à l'IEJ Paris, il a été la plume des cadets du Racing Métro durant toute la saison.@AntoineZiade

 
#160;
 
 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus