From Official Website

Arbitrage, nouvelle règle du hors-jeu : le point de règlement qui change tout

Hors-jeu : le nouveau règlement qui change (et complique?) tout
Par Eurosport

Mis à jourLe 28/07/2013 à 17:33

Publiéle 26/07/2013 à 19:23

Mis à jourLe 28/07/2013 à 17:33

Publiéle 26/07/2013 à 19:23

Article de Eurosport

La loi du hors-jeu a été modifiée par l’International Football Association Board (IFAB) en ajoutant un point-clé qui fera débat. Son application s’annonce ardue. La question sera désormais de savoir si le ballon a été disputé par le défenseur ou non. Explication.

S’il y a bien une règle fondamentale dans le football, c’est celle du hors-jeu. On ne compte plus les actions annihilées par une position de hors-jeu (valable ou non d’ailleurs), les défenseurs s’arrêtant de jouer pour réclamer à l’arbitre de touche de lever son drapeau, les attaquants pestant qu’ils étaient bien alignés… Cette loi du hors-jeu symbolise la difficulté d’appréciation en temps réel propre à la fonction d’arbitre. C'est bien parti pour durer.

Pour faciliter la prise de décision des arbitres, l’International Football Association Board (IFAB), l’organisation en charge des règlements dans le football, a décidé d’apporter quelques modifications à la loi XI, suite aux directives de la FIFA. Parmi les modifications décidées en mars et applicables dès le mois de juillet, un point-clé fait débat. Dans les nouveaux textes, il est stipulé qu’un joueur qui ne dispute pas le ballon à son adversaire ne sera pas sanctionné si le défenseur manque son intervention, quand bien même il serait en position de hors-jeu.

"Tirer un avantage de sa position" et "En lui disputant le ballon" : les mots qui changent tout

Un casse-tête pour les arbitres?

Cette nouvelle réglementation du hors-jeu, censée faciliter la tâche des arbitres, pourrait au contraire amener de la confusion supplémentaire. Toute la semaine, la twittosphère a débattu de la pertinence et du sens de cette nouvelle règle, à laquelle diverses interprétations ont pu être données. La décision de l’arbitre pour juger si l’attaquant est à une distance respectable ou non du défenseur et qu’il ne lui dispute pas le ballon sera forcément sujet à interprétation. Sollicitée par téléphone et par e-mail, la FIFA n’a pas répondu à notre demande d'éclaircissement de cette nouvelle règle qui, interprétée à l'extrême, constitue un sorte d’encouragement pour les numéro 9 du monde entier à jouer la carotte. Si, évidemment, il leur reste interdit de se poster dans la surface en attendant les passes des partenaires, ils pourront toujours miser sur un fait de jeu ou une erreur de défenseur pour se retrouver en seul à seul avec le gardien.

0 commentaire
Vous lisez :