AFP

Coupe du Roi (quart de finale retour) : Le Barça s'impose sans convaincre devant Bilbao (3-1)

Sans convaincre, le Barça a fait le travail

Mis à jourLe 28/01/2016 à 00:29

Publiéle 27/01/2016 à 23:22

Mis à jourLe 28/01/2016 à 00:29

Publiéle 27/01/2016 à 23:22

Article de Cédric Granel

COUPE DU ROI – Malgré une prestation sans relief, le FC Barcelone, déjà vainqueur à l'aller (1-2) s'est qualifié pour les demi-finales en s'imposant devant l'Athletic Bilbao (3-1). Menés à la pause, les Catalans ont su renverser la situation en seconde période.

Après le Celta Vigo, tombeur de l'Atéltico Madrid (0-0 puis 2-3 à Madrid), le FC Barcelone est le deuxième qualifié pour les demi-finales de la Coupe du Roi. Un résultat attendu sans surprise après la victoire au match aller à San Mamès face à Bilbao (1-2). Mais pourtant, les Blaugrana ont eu toutes les peines du monde pour s'imposer au Camp Nou lors du quart de finale retour (3-1). Ils ont longtemps été malmenés avant de faire la différence en toute fin de match. Neymar, dernier buteur de la partie, a été le grand bonhomme de la soirée.

Avec le trio Messi - Suarez - Neymar aligné d'entrée pour la première fois depuis 10 jours, le Barça a livré une triste première période. Méconnaissables et incapables de porter le ballon, les Catalans ont été bousculés comme rarement par des Basques exerçant un pressing très haut et agressif. Comme au match aller, l'Athletic a tout tenté et s'est procuré plusieurs occasions franches. Bien servi en profondeur par Aduriz, Inaki Williams a donné un avantage largement mérité aux siens après avoir dribblé Ter Stegen (0-1, 12e). Mais l'actuel huitième de la Liga n'a jamais réussi à faire le break.

De quoi laisser l'opportunité au Barça de se relancer au retour des vestiaires après une très faible première période où seul Neymar a surnagé. Sour l'impulsion de leur Brésilien présent dans tous les bons coups, les hommes de Luis Enrique ont alors retrouvé leur jeu par intermittence. Ou plutôt lors de deux salves de dix minutes où ils ont fait le siège de la cage d'un Herrerin plutôt à son affaire. Malgré plusieurs arrêts décisifs, il n'a rien pu faire sur les trois réalisations barcelonaises de Suarez (53e), Piqué (81e) et Neymar (3-1, 90e+1). Juste de quoi permettre à Barcelone de signer un 25e match toutes compétitions confondues sans défaite.

0 commentaire
Vous lisez :